En effeuillant le chrysanthème..

01 novembre 2016

Yaak,valley Montana. Smith Henderson.

Qu'est-ce qui différencie un bon roman d'un très grand roman ? La réponse à cette question relève sans aucun doute en partie de la subjectivité de chaque lecteur. Pour moi, un chef d'oeuvre est un ouvrage  qui à le don de me toucher à la fois intellectuellement et physiquement. J'aime la littérature qui parle aux tripes. Une heure de lecture de Yaak Valley me noue l'estomac, j'ai besoin de respirer, de changer d'air même si la soixantaine de pages que je viens de lire me collent à la peau

Pourtant  le roman de Smith Henderson nous plonge dans un décor quasi paradisiaque : les vertes forêts de Montana où coulent des torrents impétueux. Mais dans cet Eden, vivent des femmes et des hommes à l'écart du mythe de la réussite américaine des années 80. 

 Ces laissés pour compte, sans emploi, se réfugient dans la colère, la violence, l'alcool, dans  des visions d'apocalypse de l'Ancien testament. Pete l'assistant social cherche avec ses faibles moyens à venir en aide à ces êtres matériellement, socialement démunis. Pourtant  Pete n'a pas l'âme et la stature d'un héros. Sa vie personnelle est un échec : son frère est recherché par la police, sa femme l'a quitté pour rejoindre un homme au Texas, sa fille adolescent décide de fuguer, début d'une descente aux enfers. Pete comme ses congénères cherche dans l"alcool un triste refuge à sa misère.

Un premier roman d'une grande puissance.

Merci à Price Minister et aux éditions Belfond pour cette splendide découverte.

Posté par Wens à 20:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 juin 2016

La route au tabac. John Ford. 1941.

imgres

La Route au tabac1 (Tobacco Road) est un film américain réalisé parJohn Ford  sorti en1941. Le scénario est inspiré d'un roman à succès  éponyme d' Erskine Caldwell  paru en1937.


Synopsis:

Dans les années 30, au moment de la Grande Depression  , dans le sud profond des Etats Unis une famille de  "petits blancs" du sud des États-Unis, tente de survivre en cette période difficile .

Mon avis:

Réalisée juste après les deux chefs d’œuvre que sont Les raisins de la colère etQu'elle était verte ma vallée , cette adaptation du roman de Caldwell apparait comme une oeuvre   mineure  dans la filmographie du réalisateur John Ford. A part quelques scènes qui montrent le talent du cinéaste , le film n'offre que peu d'intérêt. Il  peut  même être considéré comme une trahison de l'oeuvre de Caldwell, il en altère la portée sociale. Les acteurs ne sont pas à la hauteur des personnages créés par Caldwell, un auteur à relire ou à découvrir . "Gene Tierney passe essentiellement son temps à se rouler dans la poussière"( Télérama).  "William Tracy est ridicule et insupportable et Ward Bond joue à la limite de la parodie" selon le critique Patrick Brion pourtant un admirateur de l'oeuvre de John Ford.

Posté par Wens à 04:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 juin 2016

Un livre, un film. Enigme 129.

104435706

Le film est réalisé par un des plus grands cinéastes américains qui a obtenu quatre oscars à Hollywood. Cependant dans cette transposition d'un des plus grands romans des années 30, le cinéaste n'a  pas signé son meilleur film.

Quel est le titre du film ? Qui est le réalisateur? 

Claudialucia "Ma librairie" et moi-même, nous vous proposons, le 1er et le 3ème dimanche du mois, un jeu sous forme d'énigme qui unit nos deux passions : La littérature et le cinéma! Il s'intitule : Un livre, Un film. Chez moi vous devez trouver le film et le réalisateur, chez Claudialucia le livre et l'auteur. 

 Consignes :  Vous pouvez donner vos réponses par mail, adresse que vous trouverez dans mon profil : Qui suis-je? et  me laisser un mot dans les commentaires sans révéler la réponse pour m'avertir de votre participation. Le résultat de l'énigme et la proclamation des vainqueurs seront donnés le Dimanche.

 

Posté par Wens à 05:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 juin 2016

La bête humaine. Jean Renoir. 1938.

La bête humaine a été réalisé en 1938 par jean Renoir, d'après le roman d' Emile Zola.. Les vainqueurs du jour: Valentyne, Aifelle, Dasola, Eeguab, Myriam,

 

la-bete-humaine

Synopsis.

Témoin d’un meurtre commis par Roubaud, chef de gare au Havre, Jacques Lantier, mécanicien de locomotive, devient l’amant de Séverine, la femme de l’assassin. Ce secret les rapproche et Séverine incite Lantier à tuer Roubaud qu’elle déteste. Sous l’empire d’une crise de violence liée à lourde hérédité alcoolique, Lantier tue Severine. Fou de chagrin et de remords il se suicide en se jetant de sa locomotive lancée à pleine vitesse.

 

Mon avis:

Le film est né d'une double volonté, celle du producteur Roger Hakim et de Jean Gabin qui rêvait de jouer le rôle d'un mécanicien de locomotive. Renoir a accepté de transposer le roman de Zola dans les années 30. Le film est devenu une des oeuvres marquantes du réalisme poétique. Renoir réalise un quasi documentaire sur le monde du rail, sur la vie des cheminots. Jean Gabin fait corps avec sa locomotive , la Lison. Mais dans la bête humaine  Renoir dresse aussi le portrait d'individus marqués par la société, la fatalité, incapables d'échapper à un destin tragique. Dans ce film très sombre, Renoir affrme tout son talent de metteur en scène (en particulier dans les premières séquences)  et de directeur d'acteurs. Aux côtés de Jean Gabin,  Carette est exceptionnel (comme souvent) ainsi que Simone Simon qui a peut être trouvé là son plus grand rôle au cinéma.

Un grand classique. A voir, à revoir.

Posté par Wens à 04:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 juin 2016

Un livre. Un film. Enigme 128.

104435706

Le film français est sorti sur les écrans à la veille de la seconde guerre mondiale. Il porte le même titre que le roman paru près de cinquante ans plus tôt. Le récit  se déroule dans le monde du chemin de fer.

Quel est le titre du film?

Qui est le réalisateur?

Posté par Wens à 04:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


01 mai 2016

Maison de poupée. Joseph Losey. 1973.

Maison-De-Poupee

A Doll's house (Maison de poupée) est un film franco britannique réalisé par Joseph Losey, sorti sur les écrans en 1973.  C'est une adaptation de la pièce  de théâtre du dramaturge norvégien Henrik Ibsen en 1879.

Les vainqueurs du jour sont: Eeguab, Aifelle, Keisha

 

 Synopsis:

Norvège.Deuxième moitié du XIX°siècle

Pour aider son mari, Nora Helmer falsifie un document en imitant la signature de son père afin d'obtenir l'argent nécessaire au voyage en Italie de son mari, Torvald, gravement malade. Quand Torvald revient guéri en Norvège il est promu directeur de banque. Quand il apprend que Nora a emprunté de l'argent sans son consentement et réalisé un faux en écriture, il réagit avec amertume et colère. Nora décide alors de quitter son mari.

 

Mon avis:

Joseph Losey, réalisateur et producteur américainqui a fui les Etats Unis au moment du Maccarthysme en 1952.Il  a realisé l'essentielle de sa brillante carrière en Europe. Au moment de tourner la Maison de poupée (A Doll's House) en 1973, Losey vient d' obtenir la consécration internationale, avec la palme d'Or du festival de Cannes, pour l'adaptation du livre de Leslie Oles Hartley , The Go'Betwen (Le Messager ).

Losey realise une adaptation assez fidèle de la pièce d'Ibsen. Losey  focalise le regard sur Nora. Jeanne Fonda est  remarquable dans le rôle de Nora, qui passe de l'état  de mère écervelée, dépendante totalement de son mari (et avant de son père) à celui de femme libérée. Cependant le traitement des personnages masculins est assez superficiel, parfois à la limite de la caricature. En Norvège au temps d'Ibsen, les hommes et femmes sont tous  les victimes des carcans imposés par la société bourgeoise, ils sont soumis à  des devoirs sous peine d'exclusion de leur milieu. Le film souffre aussi d'une bande son parfois pesante, la musique de Michel Legrand .

Posté par Wens à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 avril 2016

un livre, un film. Enigme 127.

Le film set sorti au début des années 70. Le réalisateur américain a effectué une grande partie de sa carrière au Royaume- Uni. Le titre anglais du film reprend celui de la pièce de théâtre à la source de l'adaptation.

Quel est le titre du film? Quel est le nom du réalisateur?

104435706

Claudialucia "Ma librairie" et moi-même, nous vous proposons, le 1er et le 3ème dimanche du mois, un jeu sous forme d'énigme qui unit nos deux passions : La littérature et le cinéma! Il s'intitule : Un livre, Un film. Chez moi vous devez trouver le film et le réalisateur, chez Claudialucia le livre et l'auteur. 

 Consignes :  Vous pouvez donner vos réponses par mail, adresse que vous trouverez dans mon profil : Qui suis-je? et  me laisser un mot dans les commentaires sans révéler la réponse pour m'avertir de votre participation. Le résultat de l'énigme et la proclamation des vainqueurs seront donnés le Dimanche

 

Posté par Wens à 04:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 avril 2016

Robert Mulligan. Du silence et des ombres. 1962.

19439719

Du silence et des ombres, réalisé par Robert Mulligan est adapté du roman de Harper Lee: Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur.(To kill a Mockingbird). Le film est devenu un grand classique aux états unis et a obtenu un grand succès public et critique lors de sa sortie en salle. Grégory Peck a obtenu l’Oscar du meilleur acteur pour son interprétation du personnage d’Atticus Finch.

 

Synopsis:

1932. Dans une petite ville d'Alabama, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il est commis d'office pour défendre Robinson,un  ouvrier agricole noir accusé de viol. Lors du procès, Finch  n'a aucune peine à démontrer l’innocence de Robinson victime des préjugés raciaux.

 Mon avis:

Du silence et des ombres fait partie de la série de sept films que Robert Mulligan a réalisé en collaboration avec Alan Pakula, alors producteuR. L’adaptation est  en tout point fidèle à l’esprit et à la lettre du livre de Harper Lee. Et comme dans le roman l’histoire est racontée sous le point de vue de Scout, une gamine d’environ six ans.

Dans la première partie du film,  Mulligan décrit sans aucune mièvrerie le monde de l’enfance. Jem et Scout  Finch accompagnés de leur ami Dill, n’ont qu’une idée en tête: rencontrer leur voisin ’invisible Boo Radley que la rumeur présente comme un véritable croquemitaine. Comme tous les enfants de leur âge, les trois gamins adorent se faire peur.

Le récit bascule quand Atticus Finch accepte de défendre Robinson un ouvrier agricole noir accusé à tort du viol d’une jeune blanche. Les enfants vont alors découvrir un monde des adultes qui leur était étranger, celui du mensonge, de la violence, de l’inégalité sociale, des préjugés raciaux.  Jem et Scout, découvrent aussi la forte personnalité de leur père. Atticus Finch, avocat intégre à la droiture morale,  n’hésite pas à faire  face à des fermiers blancs prêts à lyncher Robinson. Et lors du procès il démontre avec talent l’accusation de viol, mais c’est surtout pour lui l’occasion de  dénoncer la ségrégation raciale. 

Le roman et le film sont aux Etats-Unis considérés comme des oeuvres incontournables, étudiées dans le système scolaire. 

Nota:

Le film marque les débuts de Robert Duvall à l'écran.

 

16 avril 2016

Un livre, un film. Enigme 126.

109920683

Le film américain est sorti sur les écrans au début des années 60 et a obtenu un grand succès public. Le titre français du film est très différent de celui du film américain qui a conservé celui du livre. L’acteur principal a obtenu l’oscar du meilleur acteur pour son interprétation.

Quel est le titre du film?

Quel est son metteur en scène?

Quel est l’acteur principal?

Claudialucia "Ma librairie" et moi-même, nous vous proposons, le 1er et le 3ème dimanche du mois, un jeu sous forme d'énigme qui unit nos deux passions : La littérature et le cinéma! Il s'intitule : Un livre, Un film. Chez moi vous devez trouver le film et le réalisateur, chez Claudialucia le livre et l'auteur. 

 Consignes :  Vous pouvez donner vos réponses par mail, adresse que vous trouverez dans mon profil : Qui suis-je? et  me laisser un mot dans les commentaires sans révéler la réponse pour m'avertir de votre participation. Le résultat de l'énigme et la proclamation des vainqueurs seront donnés le Dimanche

Posté par Wens à 04:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

03 avril 2016

Jacques de Baroncelli. La Duchesse de Langeais. 1942.

 

la_duchesse_de_langeais01

La Duchesse de Langeais a été réalisé  pendant la seconde guerre mondiale. Le film mis en scène par Jean de Baroncelli , adapté par le dramaturge Jean Giraudoux, a réuni une brillante distribution autour de la grande dame du cinéma français de l'époque : Edwige Feuillère. Les vainqueurs sont: Myriam, Aifelle, Eeguab,Dasola.

Synopsis:

1820. Sous la restauration et le  règne de Louis XVIII, la duchesse de Langeais, séparée de son époux est  une figure du Tout-Paris Elle aime séduire sans se donner. Le général de le général de Montriveau, héros de l'Empire napoléonien s'éprend d'elle. Leur idylle platonique devient l'objet de toutes les rumeurs.  Un proche de Montriveau provoque par maladresse leur rupture. La Duchesse décide de rentrer au couvent. Là, le général de Montriveau la retrouvera mourante.

 Mon avis: 

Ce drame romantique a gardé tout son charme, car il bénéficie d'une somme de talents.  L'adaptation et les dialogues ciselés de Jean Giraudoux respectent l'esprit  du roman de  Balzac . Le texte du dramaturge  sont servis par de grands comédiens  réunis  autour de l'éblouissante Edwige Feuillère, une des plus grandes stars du cinéma français de l'époque. A ses côtés Pierre Richard-Willm est un  Montriveau très convaincant.  Vedette incontestée du cinéma français de l'époque Edwige Feuillèred  a pu obtenir  des producteurs par contrat un droit de regard sur le scénario de Giraudoux  imposant  même  des modifications significatives de celui-ci. Jacques de Baroncelli, cinéaste un peu oublié actuellement, a signé avec la Duchesse de Langeais sa meilleur réalisation parlante. Il a pu s'entourer de collaborateurs particulièrement brillants. Christian Matras , chef opérateur attitré de Max Ophuls (Le Plaisir, Madame De…,Lola Montès) signe les images. Francis Poulenc  a composé la musique originale.

Un trè bon film film qui a gardé tout son charme.

 Nota:

La Duchesse de Langeais a été réalisé dans des conditions extrêmes difficiles. Les costumiers et les décorateurs devaient jongler avec la pénurie due à l'occupation. Tourné durant l'hiver naissant et rigoureux de 1941, les acteurs tournaient dans des studios non chauffés et glaciaux.  Lors de la prise de vue de la mort de la Duchesse à l'écran, il fallut recommencer  les prises de vue,  le son était particulièrement mauvais. Edwige Feuillère ne pouvait s'empêcher de claquer des dents lors de son agonie.