Unknown_1Le testament du docteur Mabuse, grand classique du 7° Art, est rediffusé actuellement sur la chaîne Cinécinéma Classic. Fritz Lang réalise son dernier film en Allemagne avant son exil qui le mènera aux Etats-unis. Dix ans après le succès des films muets, Fritz Lang remet en scène le personnage du Docteur Mabuse. Ce génie du mal est maintenant interné dans un asile psychiatrique mais il continue son oeuvre maléfique par l'intermédiaire du docteur Baum, le directeur de l'établissement, qu'il a hypnotisé. Le commissaire Lohman mène l'enquête sur les crimes commis par l'organisation de Mabuse, il est aidé dans sa tâche par un ancien truand maintenant repenti. Le Bien finit par triompher du Mal. Ce film illustre toutes les qualités de Fritz Lang. Remarquable directeur d'acteurs, il sait à merveille utiliser le cadre et l'éclairage, il utilise des trucages particulièrement étonnants, surtout si on songe à la date de la réalisation du film 1932. Le cinéma parlant venait de naître et pourtant Lang exploite à merveille les possibilités du rapport du son et de l'image en particulier dans le traitement de la voix.

Unknown_2Le film de Fritz Lang a été interdit en Allemagne dès l'arrivée au pouvoir de Hitler en 1933. Le réalisateur a d'ailleurs affirmé que Mabuse n'était autre que Hitler capable d'hypnotiser le peuple par la force de la parole. Cependant le scénario est signé par Théa Von Harbou, compagne de Lang qui va devenir une des figures marquantes du cinéma allemand sous la dictature Hitlérienne. Elle était membre du parti nazi.

A voir ou à revoir.