UnknownSous le pseudonyme de McBain, se cache, Salvatore Lombino qui a écrit de nombreux 

ouvrages sous d'autres noms: Evan Hunter, Hunt Collins, Richard Marsten… La série de romans  ayant comme cadre le  87th District a consacré McBain comme un des grands maîtres du polar noir américain contemporain.

Dans Leçons de conduite, par une belle journée d'automne une voiture d'auto-école heurte violemment une femme et la tue. La jeune apprentie conductrice Rebecca est choquée. Le moniteur Newell apparemment sous l'effet d'une drogue, ne peut répondre aux questions des policiers arrivés sur les lieux de l'accident. Il peut être inculpé d'homicide, d'autant plus que la victime n'est autre que son épouse. L'inspectrice Katie est chargée de l'enquête.

Dans ce court récit, McBain dresse une galerie de portraits de personnages d'une petite ville endormie. Newell, le moniteur,est professeur d'art, matière bien secondaire aux yeux des élèves.Son rêve serait de repartir visiter l' Italie. Sa femme veut se fixer et avoir des enfants. Le témoin, veuf et retraité, voit dans l'accident une occasion unique de sortir de sa vie monotone. Le prêtre a le temps de s'occuper de ses ouailles et de s'adonner au jardinage. Katie se débat avec son divorce. 

Un fait divers transformé par la plume de McBain en révélateur social. Les bons polars parlent toujours de la vie quotidienne.

 

Quand Ed McBain  effeuille le chrysanthème… extrait de Leçons de conduite.

 

Unknown_1Un soleil éclatant illuminait le jardin de l'église quand ils y entrèrent par une porte voûtée, venant du bâtiment lui même. Katie s'était attendue à trouver le père McDo well à l'intérieur, agenouillé en prière. Elle s'imaginait qu'en début de journée, il disait les matines. le bon père était bien agenouillé- mais pour cueillir des fleurs. Katie pensa qu'il devait être septuagénaire depuis peu, et qu'il avait un visage rougeaud, suggérant qu'il s'accordait une larme de vin sacramentel de temps à autre. Il les acceuillit chaleureusement et leur dit tout de suite qu'il avait lui même planté les chrysanthèmes dont il s'apprêtait à décorer l'autel. Il avait organisé son jardin de manière à ce qu'il soit fleuri printemps, été, automne. les chrysanthèmes qu'il disposait avec soin dans un panier étaient jaunes, blancs, cramoisis et marrons.