undefined_93591639b3ceea99ed2bc53145fdeca3Trois hommes autour de la cinquantaine sont retrouvés assassinés. Ils sont morts dans   dans d'atroces circonstances. L'inspecteur  Kurt Wallender est persuadé qu'il existe un lien entre les trois meurtres même si les victimes ne se connaissaient pas.  Au cours de l' enquête le père de Wallender décède devant une de ses toiles inachevées . L'intérêt  du film tient avant tout dans la qualité de l'interprétation de Kenneth Branagh .Il nous fait ressentir les tourments, la douleur intérieure du personnage, thème majeur des trois téléfilms proposés par la série. Mais la faiblesse de cet épisode, vient de cette omniprésence de l'acteur à l'écran. L'histoire devient totalement secondaire, une simple trame. Les autres personnages sont réduits au rôle  de figurants sans consistance, ils servent de  révélateur au drame personnel de Wallender. Les rapports de Kurt et de sa fille Lisa si importants dans l'oeuvre de Mankell sont occultés. Une adaptation décevante.