Les quatre-fleuves



les_quatre_fleuves_22400276Grégoire Braban et son ami Vincent sont deux petits voleurs à la tire qui repèrent des victimes fragiles. Quand ils arrachent la sacoche d'un vieux, ils semblent avoir gagné le gros lot. La somme d'argent contenue dans la besace est rondelette, la liasse de billets se retrouve au milieu d'objets hétéroclites récoltés par un vieux "sorcier". Peu de temps après le vol,  Vincent est retrouvé assassiné dans son studio, la cuisse lacérée à coup de couteau. Le commissaire Adamsberg est persuadé que le tueur est un psychopathe, surnommé "Le Bélier" qui a déjà accompli des meurtres rituels. La vie de Grégoire est donc menacée et Adamsberg doit  convaincre les frères et le  père Braban de collaborer avec la police.

Ni roman illustré, ni bande dessiné, les Quatre fleuves présente une interpénétration entre l'histoire de Vargas et les dessins de Baudoin. Parfois le texte s'efface pour laisser toute Baudoin1sa place au dessin, ou se produit l'inverse alors les mots couvrent la page. Souvent le texte et l'image se répondent, comme si les deux auteurs dialoguaient et s'illustraient réciproquement. Le livre traduit l'univers de Vargas avec ses personnages un peu en marge, comme le père Braban qui reconstitue la fontaine des Quatre-Fleuves du Bernin au fond de son jardin. Il sculpte avec des canettes de bière collectées par ses quatre fils, ses quatre fleuves. Mais on retrouve   aussi  l'univers de Baudoin, qui s'est croqué sous les traits du rêveur Adamsberg. Une brillante réussite à quatre mains.

 

Editions Viviane Hamy

 

 

 

 

La fontaine des Quatre-Fleuves. Rome

 

 pt84577La fontaine est l'oeuvre du Bernin, elle se dresse au centre de la place Navone, la plus belle place baroque de Rome, qui occupe l'emplacement de l'ancien cirque Domitien. La fontaine, construite entre 1648 et 1651 fut  commandée par le pape Innocent X, qui la finança par des taxes impopulaires, portant sur des produits de première nécessité. Au centre de la fontaine s'élève un obélisque, portant la colombe et le rameau d'olivier, symboles de lafamille du pape. Les quatre allégories qui l'entourent, symbolisent les plus grands fleuves des continents connus au 17° siècle : le Danube pour l'Europe, Le Nil pour l'Afrique, le Gange pour l'Asie, et le Rio de la Plata pour l'Amérique.

 

 

La  tradition romaine veut que la statue symbolisant le Nil se cache le visage pour ne pas voir  l'église Sant' Agnese, et que celle du Rio tend les bras pour éviter l'effondrement du bâtiment. Le Bernin se serait moqué de l'oeuvre de son rival Francesco Borromini. Si la légende reste tenace elle n'a aucune réalité puisque les travaux de l'église commencèrent deux ans après la construction de la fontaine.

 

Le_Nil