9782847201109Dès son premier roman, Brouillages, Stefànsson a été présenté comme le digne héritier d'Indridasson !  A Reyjavick, Bjorn est un architecte  reconnu. Il travaille sur un grand projet : l'édification d'un immense complexe sportif que voudrait aussi réaliser une entreprise japonaise.  Si ses affaires sont florissantes, son couple est en crise. Bjorn délaisse son épouse, son foyer, il entretient une relation avec une étudiante en architecture, Sunnava, qui a pratiquement l'âge de son fils aîné Marteinn.  Sunnava est la fille de son ancien associé, écarté par Bjorn de son cabinet d'architecte. Un matin,   Marteinn retrouve son père sans connaissance sur les marches de leur résidence secondaire, un chalet au bord d'un lac. Sa maîtresse git nue, sans vie, dans la chambre. L'inspecteur Valdimar va être chargé de l'enquête.

L'histoire est rondement menée. Le déroulement de l'intrigue s'effectue en moins de cinq jours, sans aucun temps mort. L'intérêt essentiel du roman ne vient cependant pas de l'histoire, parfois un peu complexe, mais dans la manière de traiter les différents personnages . Marteinn ,qui joue un rôle moteur dans l'histoire, est en particulier très attachant.  Ce jeune homme, qui a pris la liaison de son père essaie de protéger sa famille, souvent maladroitement, du scandale. Il ment à la police, bouille les pistes, il cherche même à cacher le cadavre de Sunnava qu'il a découvert dans le chalet. Il est en effet persuadé que son père a tué sa maîtresse. Sa mère est incapable d'agir, elle a sombré dans une profonde dépression depuis des mois. Elle a vu s'éloigner son mari inexorablement qu'elle aime toujours sans pouvoir le retenir. Le personnage du policier Valdimar est lui aussi intéressant, ce n'est pas un fin limier mais un être humain avec ses problèmes personnels, ses doutes, ses faiblesses.  

Un très bon premier roman.