imagesCe film réalisé au lendemain de la seconde guerre mondiale, au moment où les Etats-Unis sont engagés dans la guerre de Corée, peut surprendre. Huston adapte un roman de Stephen Crane, qui montre pendant la guerre de sécession une jeune recrue nordiste, Henry Fleming, fuir la champ de bataille lors de son premier combat. Il saura vaincre sa peur pour être à la tête de sa compagnie lors de l'assaut suivant. Huston nous présente un tout autre visage des soldats loin de l'image traditionnellement véhiculée par le cinéma hollywoodien, celle d' un héros qui se bat pour la liberté, l'honneur et la grandeur de l'Amérique. Il est évident que le film, très court, a subi l'ire des censeurs. Cependant le rôle principal était tenu par un véritable héros de la seconde guerre mondiale, Audrey Murphy, décoré à de multiples reprises. Les censeurs ne pouvaient pas s'en prendre à l'acteur. 

Le film présente des aspects assez contradictoires. La voix off cherche à souligner le côté positif de Henry Fleming, certes il a faibli mais il s'est ensuite montré plus courageux que tous les autres, et c'est cela qu'il faut retenir. Une scène permet de réconcilier le Nord et le Sud, les hommes ont fait preuve du même courage, et sous entendu, ils construiront ensemble le beau pays réunifié. Mais Huston semble très critique à l'égard des officiers, de ceux qui mènent les hommes au combat. Le général (Grant ?) exulte quand des ses soldats ont tenu une position qu'il jugeait indéfendable. Pour montrer son intérêt pour les combattants, il passe au milieu d'eux posant continuellement la même question sans se soucier réellement de la réponse. Kubrick s'en est-il inspiré en filmant une scène similaire dans les Sentiers de la gloire?

 La mise en image est splendide, Huston s'attarde sur les visages d'hommes rongés par la peur accomplissant leur devoir sans héroïsme. Les charges des Confédérés ou les assauts des Nordistes sont filmés en plans larges. Les soldats sans nom, sans visage s'affrontent tombent sans que l'on comprenne le sens de cette tuerie. Les hommes meurent dans la poussière, et les survivants se posent la question de savoir s'ils ont gagné ou perdu. Le film est servi par une excellente distribution à côté de Audrey Murphy, on peut noter une pléiade d'acteurs secondaires qui ont marqué le cinéma américain, comme Andy Devine (le cocher de la Chevauchée Fantastique) Arthur Hunnicut (acteur fétiche de Hawks dans La captive aux yeux clairs, El Dorado) ou Royal Dano (ganster tuberculeux dans Johnny Guitar de Ray ).  Ce n'est peut-être pas le chef d'oeuvre de Huston , mais le film mérite d'être vu.