small_15173Avant de devenir un des plus grands réalisateurs de western, Anthony Mann a fait ses gammes dans la série B . La brigade du suicide (T Men) réalisé en 1947 fait partie de ces films au budget limité destiné à boucler la deuxième partie des séances cinématographiques de l'époque. Le scénario est tout à la gloire des services du Trésor américain. Inspiré de faits réels, il montre l'action de deux fonctionnaires qui au péril de leur vie infiltrent un puissant réseau de faux monnayeurs. Une voix lourde et pesante est là régulièrement pour insister sur le courage d'hommes prêts à se sacrifier pour l'honneur de la patrie. Malgré un tel scénario qui ne fait pas dans la dentelle, Mann arrive à affirmer toutes ses qualités de réalisateur. Il dirige avec talent des acteurs cantonnés habituellement  aux seconds rôles. En particulier Dennis O'Keefe qui incarne le héros de l'histoire fait étalage de toutes ses qualités. Le film est nerveux, bien monté, il bénéficie d'une magnifique image. Le choix des cadrages, souvent inquiétants, et le traitement de la lumière très expressionniste (due au chef opérateur John Aldon) font que T Men mérite d' être cité parmi les films références du film noir.