1. En partant de deux constats  simples :

 

a. Les élus sont mal payés. Une sénatrice écologiste (Alima Boumediene-Thierry) vient de se plaindre auprès du ministre de l'éducation nationale parceque son fils n'a  pas été accepté en internat, alors qu'elle, pauvre élue de la nation, n'arrive pas à joindre les deux bouts avec ses médiocres revenus mensuels : 11.600 euros (5400 euros d'indemnité parlementaire + 6200 euros de frais non imposables liés à sa fonction + transports terrestres et aériens gratuits). Il est vrai que les compétences de nos sénateurs dont on ne connaît pas les limites méritent un autre traitement …. Etre élu de la haute assemblée, c'est comme chacun le sait  se sacrifier pour le bonheur de ses concitoyens…

 

Voir article dans Le Monde : Une sénatrice écologiste se plaint de sa "situation financière"

 

Extrait : Mme Boumediene-Thiery se dit "surprise d'apprendre que l'accès aux internats du service scolaire public relèvent de critères sociaux et que chacun n'ait pas un libre accès quels que soient ses revenus" .

Un postulat qui semble étonnant pour une élue de la République, membre de la commission des lois, le manque de place en internat n'étant pas précisément une situation nouvelle. Sénatrice de Paris, où elle réside, l'élue aurait par ailleurs pu savoir que les critères de placement en internat sont également géographiques.

b. Nous sommes tous des adorateurs d'Obama, nous savons tous que la Démocratie Américaine doit nous servir de modèle. Pour un pays quatre fois plus peuplé les  USA ont une assemblée sénatoriale constituée de 100 élus seulement et qui fonctionne réellement, un véritable contre-poids à l'exécutif. Donc, libérons de leur fardeau quelques 250 pauvres élus exploités de notre nation sur un total de 348 actuellement….Souvent âgés et fatigués, ils méritent le repos et notre considération.

 

Bilan économique: 250 x 11 600 x 12 (mois)=   environ 3 500 000 euros annuels

 

3. Les députés ont aussi le sens des affaires, se plaignant de leur difficile condition, ils préféreront trouver un poste de PDG dans une entreprise à la hauteur de leur niveau exceptionnel… pauvres élus! Assez de sacrifices, et voilà à nouveau 3,5 millions dans le caisses de la culture..

 

Total sénateurs+ Députés= 7 millions …

 

4. Nos ministres d'état, nos ministres, secrétaires d'états et sous-secrétaires d'état qui souffrent de ne pas être sous le feu des projecteurs de TF1 et de la 2, pourraient penser que leur présence courageuse et, ô combien nécessaire, pourrait cependant se réduire au nombre de l'équipe du président américain :  quinze… Ils emporteraient avec eux leurs zélés conseillers vers d'autres cieux plus rénumérateurs… Le président pourrait libérer ses têtes pensantes sorties de l'Enarchie qui le conseillent sur tout, voire sur rien, ils pourraient devenir enfin eux-mêmes, briller au firmament de la finance. Plus besoin d'une flotte d'avions qui les transportent à 20 000 euros de l'heure, eux , cohorte de porteurs de serviettes, pour accomplir le trajet transcontinental de Paris à Bruxelles…

 

J'ai dépassé les 10 millions. Vive la culture!