Vautrin BaruDans un immeuble misérable, dans un quartier sordide une petite fille de douze ans décrit  sa vie quotidienne faite de violence.  Son père  tête la bouteille, s'envoie toutes les femmes qui passent, et se défoule en cognant sur sa mère.La gamine assiste une nouvelle fois à une crise de fureur paternelle, qui dépasse les précédentes alors elle baisse la tête et  se met à  dessiner pour ne pas hurler:

Je dessine mon père avec un couteau en l'air. Et il le lève. Et il le baisse. Treize fois, pourquoi je compte les coups, puisque je dessine en même temps ? je décris mon enfer dans la pièce pleine de sang et je signe: Emily Jones, 12 ans. Fille noire qui en a marre. 100 ème rue Est. USA.

Voilà un court roman remarquablement écrit qui nous prend aux tripes, parce que  nous adoptons le point de vue dans la fillette,  victime innocente de la société. Les illustrations de Baru, couchés au lavis dans les gris, renforcent la tristesse et la médiocrité du quotidien de tous les personnages. Une nouvelle très noire.

 

Editions 6 pieds sous terre.