Camilla Läckberg, un des auteurs suédois les plus en vogue actuellement  nous embarque dans une croisière avec la mort au rendez-vous dans Elisabeth dans mes rêves. La nouvelle est remarquablement écrite mais la chute au milieu des flots déchaînés ne nous surprend guère.

Dans Le Mari de la Voisine, Katarina Mazetti, nous fait découvrir avec beaucoup d'humour des femmes suédoises, qui savent soigner comme ils le méritent leurs époux, pourtant fort désagréables.

Dans Un Ange en Jimmy Choo, les écrivains danois Soren et Lotte Hammer  nous décrivent le quotidien de Maria. Comptable de banque, elle cherche à améliorer très méthodiquement son  modeste ordinaire. Mais que faire quand ses malversations sont découvertes ? Maria trouve rapidement la solution. 

78172862

 

La nouvelle que j'ai préféré est signée par un jeune auteur qui m'était totalement inconnu Urban Waite, qui a publié un seul roman ( La terreur de vivre paru aux éditions Actes Sud) et qu'il me tarde de découvrir. C'est la chronique d'un été dans les montagnes de la Sierra Nevada racontée par un enfant de douze ans. Douze ans, c'est encore l'âge des jeux de l'enfance partagés avec son jeune frère, c'est  le moment où le regard sur les adultes devient  critique, c'est aussi la période où s'éveille  la sexualité. La nouvelle pourrait n'être qu'un chapitre d'un ouvrage plus étoffé, d'un vaste roman. On aimerait continuer la lecture du Mur des Sequoias, car le lecteur est porté par la simplicité et la poésie de la langue.