lekid99couvOlivier Berlion a décidé d'adapter un roman d' Elmore Leonard, célèbre  auteur de romans noirs et de westerns qui ont été portés à l'écran et qui font partie des classiques du cinéma ( 3h10 pour Yuma, Hombre, Jackie Brown.. ).

 

Le récit se situe dans l'Oklahoma dans les années 20 et au début des années 30. Dans cet état, l'industrie pétrolière se développe mais le pays reste encore marqué par bien des aspects par la conquête de l'ouest qui vient de se terminer. Et le livre est à mi-chemin entre le western et le polar noir. Un journaliste d'origine italienne, Tony Antonnelli, raconte la confrontation qui s'étale sur  plusieurs années entre Jack Belmont un braqueur de banques fils d'un magnat du pétrole et Carl Webster, Marshall issu d'un milieu d'agriculteurs. Digne héritier des shérifs à la John Wayne, Webster fait appliquer la justice le plus souvent d'une manière assez expéditive, en tirant plus vite que les truands. Dans ce genre de récit le dénouement est prévisible, la confrontation entre le bien et le mal se terminent par un duel et la mort du méchant. La fin de Belmont clôt l'histoire.

Le choix d'une narration indirecte brise souvent le déroulement de l'intrigue. Le récit est régulièrement abandonné pour céder sa place à des scènes dialoguées assez plates entre le journaliste et son patron car Antonnelli cherche à obtenir le droit d'écrire l'histoire de l'opposition entre Belmont et Webster.

kid_extrait

 

 

La BD est aussi extrêmement riche en textes explicatifs, en dialogues assez fades qui auraient mérité d'être élagués dans l'intérêt de l'histoire. La principale qualité de l'album vient du trait, du graphisme de Olivier Berlion et de colorisation très réussie dans les ocres et bistres des planches.

 

Rivages/ Casterman/ Noir.