raymond_carver_quest_ce_que_vous_voulez_voir_mLe recueil Qu'est-ce que vous voulez voir de Raymond Carver est constitué de cinq nouvelles parues après la mort de l'auteur survenue en 1988.

Raymond Carver est sans aucun doute un des plus grands nouvellistes du XX° siècle, et peut-être à mon avis le plus grand. En apparence les phrases chez Carver semblent anodines, le vocabulaire sorti du langage quotidien, l'écriture simple sans recherche stylistique. Il semble décrire des situations insignifiantes. Pas d'histoires extraordinaires mais simplement le récit d'événements qui peuvent vous arriver au quotidien. Mais La simplicité n'est qu'apparente car l'écriture de Carver est le fruit d'un travail d'orfèvre, d'un écrivain ciseleur de mots. Supprimez un adjectif, modifiez la ponctuation et tout l'équilibre de la nouvelle s'effondre. D'une simple  description d'un objet, de la présentation d'un geste, du récit d'une conversation banale surgissent la solitudes des êtres, l'effritement des couples, les douleurs enfuies, les frustrations, les échecs. Parfois Carver fait surgir dans ses textes des images de pure poésie. Mais la beauté, née de l'irruption nocturne et féérique d'un troupeau de chevaux blancs, ne peut sauver le naufrage d'un couple, et la poésie renforce la mélancolie et la tristesse de la séparation (Appelle si tu as besoin). Mais la vision de la vie n'est pas seulement négative. Quelques mots jetés sur un cahier et huit stères de bois découpés suffisent à penser que Myers peut changer de vie, renaître, abandonner la bouteille (Du bois pour l'hiver). Myers est peut être un double de Carver, qui a eu beaucoup de mal à se sortir de la  dépendance à l'alcool pour continuer à écrire. Chaque nouvelle de fait nous présente des aspects de la  personnalité et des pensées de Carver. Un très beau recueil.