9782070628704-1En 1957, Albert Camus publie six nouvelles regroupées dans l'ouvrage "L'exil et le royaume". C'est une de ces nouvelles, L'hôte, que Jacques Ferrandez  a adapté en bande dessinée.  Dans une Algérie plongée dans la guerre d'indépendance, Daru un instituteur d'origine européenne enseigne dans une classe unique  à de jeunes arabes . L'école est isolée sur des hauts plateaux battus par les vents. Le soleil darde ses rayons pendant la plus grande partie de l'année puis  brutalement sans transition la neige et le froid glacial s'abattent sur la région. Un jour Daru  est chargé par les gendarmes de conduire un prisonnier arabe, un meurtrier , à la  ville voisine. L'instituteur refuse d'accomplir ce qu'il lui est demandé, il n'accepte pas de mener son "hôte" d'une nuit en prison. Il laisse alors le choix à l'Arabe de fuir ou de se rendre lui-même à la justice. Le meurtrier  décide d'être jugé et  prend le chemin de la ville. Daru se trouve alors menacé de mort par les amis de l'assassin. 

Ce très beau texte souligne la solitude de Daru, qui refuse de choisir entre deux mondes et qui, de fait, s'éloigne des deux sociétés. En refusant de livrer l'Arabe à la justice européenne il se coupe de ses racines, de sa culture. Mais il n'est pas accepté pour autant par le monde arabe. De fait, Daru est un être impuissant, incapable d'arrêter la violence qui va se déchaîner, on peut penser qu'il en sera même involontairement un déclencheur. La nouvelle se termine par cette triste constatation : Dans ce vaste pays qu'il avait tant aimé, il était seul.

2583646-3645006L'adaptation de Jacques Ferrandez est d'une grande finesse, il garde fidèlement la construction narrative de la nouvelle, la chronologie des événements et l'ensemble des quelques dialogues. Ferrandez pour monter la solitude de Daru, l'impossible  cohabitation entre les communautés laissent parler l'image. Bon nombre de pages de la bd ne comportent aucun texte,il montre  les hommes dans ces terres désolées où se dressent  seulement les rochers, ces vastes ergs incultes. Chez Camus la poésie, les idées surgissent des mots, ils naissent chez Ferrandez de ses dessins. Un très bel ouvrage .

 

nitié par Mango 

BD_logo_des_BD_du_mercredi_de_Mangojpg