les_aventures_de_robin_des_bois,11Les aventures de Robin des Bois de Michael Curtiz reste un des plus célèbres films d'aventure produit par la Warner Bros. Ce type de film est qualifié outre-atlantique : "Swashbuckler" , c'est à dire un  genre qui associe : l'action et l'amour, le triomphe de la justice sur la félonie, la victoire du bien contre le mal.

A la fin du XII° siècle, de retour de croisade le roi d'Angleterre, Richard Coeur de Lion, est capturé par le Duc Léopold d'Autriche qui exige une énorme rançon pour sa libération. Le Prince Jean, avec la complicité de Sir Gisbourne et des Barons normands, cherche à usurper la couronne royale. Robin de Locksley,  fidèle à Richard,  se fait le défenseur des faibles et des opprimés. Il lutte contre les barons normands qui soumettent avec brutalité le peuple saxon et lèvent des impôts exorbitants. De sa forêt de Sherwood, Robin des Bois nargue le pouvoir du Prince Jean avec l'aide de ses amis, le colosse Petit Jean, le bon vivant Frère Tuck et le joli musicien Willy l'Ecarlate. Le beau, le courageux, le téméraire Robin n'en est pas moins un coeur sensible et il tombe sous le charme de la belle Lady Marianne, la pupille du roi. Son amour est payé en retour. Après de multiples et palpitantes péripéties, de retournements de situations, le bien triomphe du mal. Richard retrouve sa couronne et magnanime pardonne à son frère, Robin tue en combat singulier Gisbourne et peut épouser Marianne.

La Warner Bros avait confié la mise en scène à William Keighley, mais le film prenant du retard et les premières prises du vue ne satisfaisant pas la production, Keighley fut remplacé par Michaël Curtiz qui n'hésita pas à retourner plusieurs scènes et acheva le film qui porte sa marque, son panache. Les scènes d'action sont des modèles du genre, le dernier duel entre Robin et Gisbourne est une séquence d'anthologie. Curtiz retrouvait un trio d'acteurs qu'il avait déjà dirigé avec talent dans Capitaine Blood: Olivia de Havilland, Errol Flynn et Basil Rathbone. Olivia de Havilland est bien sûre la belle Lady Marianne qui ne peut que succomber au charme, au courage, à la noblesse de coeur d'Errrol Flynn le plus grand Robin du cinéma. Basil Rathbone incarne le méchant, le détestable Gisbourne un adversaire à la taille de Robin. Le Prince Jean est rusé, sournois, retors à souhait  grâce à l'interprétation de Claude Rains. Comme l'affirmait Hitchcock plus le méchant est réussi, plus le film est réussi.

220px-Olivia_de_Havilland_and_Errol_Flynn_in_The_Adventures_of_Robin_Hood_trailerLes couleurs éclatent en une féérie de verts, de rouges écarlates, de bleus ciels ou marines… magie du technicolor habilement utilisé par Curtiz. Le film bénéficie  aussi d'une excellente musique composée par Korngold ,un  musicien d'origine autrichienne très célèbre à son époque, auteur de musiques "classiques", opéras, oeuvres symphoniques… Un film qui ravit petits et grands.

 Du grand Curtiz, du grand cinéma d'aventure.


Les aventures de Robin des Bois - Trailer 2