091130121735854784962378"Une belle histoire d'amour dans des territoires vierges, avant la conquête de L'Ouest" : tel pourrait se résumer le film de William Wellman. L'histoire est racontée en voix off par le fils d'un trappeur Flint et d'une indienne Kamiah.

Au départ pour Flint le mariage est  un simple sésame pour  lui permettre, ainsi qu'aux hommes qui l'accompagnent, de poser des pièges en paix dans le territoire indien contrôlé par les Pieds Noirs. Mais Flint  est vite gagné par un réel amour pour son épouse et il s'ouvre à une autre civilisation. Le propos de Wellman est celui d'un humaniste. Les indiens ne sont pas des êtres sauvages et sanguinaires tels qu'ils ont été traditionnellement présentés au cinéma. Les Pieds Noirs les plus hostiles  aux blancs cherchent avant tout à préserver leur territoire, leur mode de vie proche de la nature. Et à la mort de Kamiah, Flint  décide d'élever son fils en territoire indien.

Au-delà du Missouri c'est aussi une description assez réaliste de la vie des trappeurs aux début des années 1830. Ces hommes qui chassaient le castor pour leur peau, ont ouvert les pistes vers l'Ouest, préparant la conquête. Ils venaient d'horizons très divers: américains, français, anglais, écossais… et vivaient une vie difficile dans une nature magnifique mais aussi hostile. Wellman les réunit pour danser ensemble une gigue, un quadrille, chanter en français "Alouette je te plumerai". Parfois les danses se terminent par une réjouissante bagarre.

La réalisation manque parfois de souffle mais le film est servi par une très bonne distribution: Maria Elena Marques (Kamiah), Adolphe Manjou (Pierre la Framboise) et Clark Gable (Flint). Un film très agréable.