filmRéponse à l'Enigme N° 9: Browning, Freaks.

Il s'agissait du film de Tod Browning, Freaks ( La Monstrueuse parade) adapté d'une nouvelle de Tod Robbins , Spurs (Les éperons).

Les vainqueurs du jour: Keisha, Aifelle, Eeguab, Maggie, Lireaujardin, Jeneen, Océane, Gwenaelle, Sabbio, Miriam, Asphodèle, Nanou.

 

tod-browning-freaksFreaks est devenu un film culte pour les cinéphiles. Pourtant à sa sortie il fit scandale,  il horrifia le public et la critique. Il fut vite retiré du circuit de distribution. Et pendant plus de trente ans il ne fut plus programmé en salle. Il a sonné  pratiquement le glas de la carrière de Browning qui s'était difficilement adapté à l'apparition du cinéma parlant.  

Freaks est adapté assez librement de la nouvelle  de Tod Robbins, les éperons, publiée dix ans auparavant  Dans un cirque ambulant en tournée en Europe, des êtres difformes, des  hommes troncs, des soeurs siamoises…. attirent le public. Le nain Hans, l'illusionniste est tombé amoureux  de la belle Cléopatre, une belle acrobate qui entretient une liaison avec Hercule, monsieur muscle. Cléôpatre se rit du petit magicien mais quand  elle apprend qu'il vient d'hériter d'une fortune elle accepte de l'épouser avec le projet de l'empoisonner pour faire main basse sur l'héritage. Mais lors du repas de noces, sous l'effet de la boisson, elle dévoile son mépris et sa haine envers les "freaks" du cirque, et son ignoble machination est mise à jour. Les monstres décident de se venger de la pire des manières pour Cléôpatre, car "en offenser un, c'est les offenser tous" comme le précise le bonimenteur du prologue. 

zqqpulg8

Freaks est un film dérangeant, car  les vrais monstres, ce sont les êtres "normaux", Cléôpatre et Hercule. Et les spectateurs du film, comme les spectateurs qui assistent à la monstrueuse parade, appartiennent à la catégorie des voyeurs. En effet, les monstres nous effraient mais en même temps nous attirent et même nous fascinent.  Le film de Browning est de fait un plaidoyer sur le droit à la différence, il dénonce l'intolérance, les discriminations. 


Pas besoin de tronçonneuse, d'hémoglobine, d'effets spéciaux, ou  de son dolby pour déclencher l'angoisse ou l'horreur. L'homme n'est pas bon par nature, la violence, la haine dorment tapies au fond de nous. 

Un pur chef d'oeuvre remarquablement interprété.

 Pour voir la présentation de la Nouvelle de Tod Robbins par Claudia Lucia  c'est ICI 

 Claudialucia et moi même nous vous proposons un pack voyageur: DVD du film avec bonus intéressants + La nouvelle  de Todd Robbins. Si vous êtes tentés il suffit de nous le dire.


Freaks V.O.S.T (Tod Browning)