sorcieresPrésentation de l'éditeur

Atmosphères sombres, campagnes perdues, entre sortilèges, philtres et envoutements, quelques vieilles mènent la danse.
Avec ces histoires de chats noirs, de curés pas très catholiques, de pactes douteux, de poupées épinglées, et de divinations approximatives, il ne fait décidement pas toujours bon vivre dans nos campagnes.

 

 

 

Mon avis

Chabouté nous plonge dans une France profonde intemporelle  et caricaturale loin de la réalité du monde rural actuel. Dans ces campagnes hors du temps les croyances en la magie noire et le jeteurs de sort sont vivaces. Si certaines sorcières n'ont guère de talent et appartiennent à l'espèce des charlatans, d'autres au contraire peuvent vous envoûter ou vous faire passer de vie à trépas efficacement. 

Derrière les portes des chaumières se cachent des haines, des jalousies, de  sordides vengeances que règlent discrètement poisons, philtres et formules magiques sous le regard d'un chat noir et d'une grenouille en bocal. Le ton de l'album est, vous l'avez compris, celui de l'humour noir.

 Admirateur de Chabouté, j'avoue cependant avoir été quelque peu déçu par la BD. Sorcières est constituée de quinze histoires très (trop) courtes, réalisées en  quatre ou cinq planches. Bon nombre de ces histoires auraient mérité d'être dilatées. Les dénouements, les  chutes sont pour un grand nombre d'entre elles  attendues, sans surprise.

Malgré ces restrictions l'album reste très agréable, car Chabouté est un dessinateur de grand talent. La qualité de l'ouvrage vient aussi de la mise en page très cinématographique de ces courtes nouvelles. 

images-3