les-reves-de-miltonEn 1930, les Etats-Unis sont en pleine dépression. En Caroline du Nord, Henry Cry, criblé de dettes,  doit vendre son lopin de terre, sa plantation de tabac. Les huit membres de la famille Cry se joignent à un groupe de paysans en route vers l'ouest à la recherche d'une vie meilleure. Mais chaque halte  s'accompagne de l'assassinat  d'un des membres du convoi. La police fédérale se met à enquêter.

Dans ce roman graphique, les auteurs nous dressent, sans complaisance, une galerie de portraits d'individus frustres,  misérables et violents à commencer par la famille Cry. Le père Henry est un être faible, influençable, colérique et  sa femme apparaît comme  le seul élément stable de la famille. Le fils aîné Bill n'a plus l'usage de sa main droite écrasée par un coup de marteau. Estropié, rejeté par les adultes, il traîne depuis une rage, une haine, une violence  en lui. Bill influence fortement le comportement de son cadet, Milton, légèrement  attardé mental, qui  possède une force herculéenne.

A la lecture du roman graphique  on songe bien sûr au livre de Steinbeck, Les raisins de la colère qui racontait l'exode d'une famille de Oakies, chassée de leur terre  en route vers la Californie ou au Des souris et des hommes pour le personnage de Milton. Mais les protagonistes du récit semblent plus encore sortir des romans de William Faulkner, d'Erskine Caldwell ou d' Horace Mac Coy qui décrivaient le sud profond.

9782800138305_pgL'atmosphère lourde, le côté sordide de l'histoire et des personnages sont magnifiquement  rendus par les dessins stylisés à la plume et colorisés à l'aquarelle dans des dominantes bistres de Mael. Un très bel album.

Nota: L'édition 2011 des rêves de Milton réunit en un seul volume deux albums parus séparément en 2005 et 2006. Il est suivi d'un entretien de deux des auteurs du roman qui expliquent leur démarche: le scénariste Sylvain Ricard et du dessinateur Mael.