La réponse était Mort à Venise de Luchino Visconti ,une adaptation du roman de Thomas Mann.Le réalisateur italien  a obtenu en 1971 à Cannes une Palme exceptionnelle pour ce film et l'ensemble de son oeuvre. Lors de la remise du prix il s'est exclamé: "Au moins celle-là personne ne l'aura!"

la-lagune-de-venise_940x705

Le prix Venezia est accordé à: Aifelle, Eeguab,Dasola, Somaja,Pierrot Baton, Keisha, Miriam, Jeneen, Dominique, Lystig, Nanou, Sabbio.

Visconti. Mort à Venise.

wwwA la veille de la première guerre mondiale, un musicien allemand malade et âgé, Gustav von Aschenbach  se rend en villégiature à Venise. Dans son hôtel, il est troublé et fasciné par la beauté d'un adolescent polonais, Tadzio. Cette rencontre, cette attirance bouleversent les certitudes morales et intellectuelles du musicien, toutes ses conceptions de la vie. Il s'abandonne au plaisir de la contemplation du jeune homme, retrouve une certaine énergie et cherche même à oublier par instants sa fatigue et sa vieillesse. Mais la mort le surprend sur une plage déserte en train d'admirer une dernière fois Tadzio. 

Mort à Venise est un projet longtemps muri, pendant près de vingt ans, par le réalisateur italien. Luchino Visconti a écrit le scénario en collaboration  avec Nicola Baldalucco avec l'assentiment de la famille de Thomas Mann que Visconti avait rencontré en 1951. L'écrivain allemand avait affirmé que dans son roman construit autour de souvenirs personnels "Rien n'était inventé…que tout était vrai"  que son "histoire est essentiellement une histoire de mort, mort considérée comme une force de séduction et d'immortalité, une histoire sur le désir de mort."

Visconti s'empare du roman non pour l'illustrer mais pour en faire une oeuvre personnelle : " La page écrite n'est qu'un point de départ. C'est un non sens que de demander à un réalisateur une fidélité absolue au texte littéraire." Visconti ne conserve pas du roman les premiers chapitres antérieurs à l'arrivée à Venise de Gustav Von Aschenbach, dont il fait un musicien au lieu d'un écrivain. Thomas Mann s'était d'ailleurs inspiré de Gustav Mahler décédé lors du séjour de l'écrivain à Venise. C'est la musique de Mahler, celle de la Cinquième symphonie que Visconti  choisit pour accompagner ses images et donner le rythme lent du film.  Le réalisateur s'inspire d'un autre texte de Mann, le Docteur Faustus. Il introduit  deux séquences en flash-back tirés de cet ouvrage  ( une sur la conversation sur la beauté , l'autre qui se situe dans un bordel).

Le film fait référence en permanence à la mort. Déjà victime d'un crise cardiaque Von Aschenbach sait que ses jours sont comptés, il est condamné et le spectateur ne l'ignore pas dès la première séquence quand le bateau  s'avance  lentement sur la lagune. Son attirance pour la beauté de Tadzio, au visage féminin encadré par de longs cheveux , lui permet de jeter ses dernières forces pour survivre. La mort du musicien est aussi la mort d'une époque, des nobles, des riches bourgeois oisifs qui se déplaçaient de palace en palace à travers l'Europe sans jamais se soucier du sort des plus modestes. Cette société va disparaître emportée dans le chaos de la première guerre mondiale. Et  le choléra qui sévit à Venise peut être considéré comme annonciateur du conflit qui va embraser l'Europe.

Toutes les certitudes construites peu à peu par Gustav Von Aschenbach s'effondrent devant la beauté de Tadzio. Pour lui jusqu'alors le Beau était une pure création de l'esprit, le produit de l'intelligence et de rigoureuses approches techniques . Et devant cet androgyne envoyé des dieux,  Il découvre fasciné que la beauté peut surgir du hasard, qu'elle existe indépendamment de toute volonté. Comme l'affirme Alfried l'ami du musicien : "…la beauté  jaillit d'un éclair et ne doit rien aux cogitations de l'artiste ni à sa présomption!"

Cette découverte s'accompagne d'un sentiment de culpabilité chez le musicien car Tadzio éveille  une attirance et un  désir  sexuel, ce qui est  contraire à  l'éducation, aux  principes bourgeois de Von Aschenbach qui réfrène, contrôle  ses pulsions. Il se satisfait de la contemplation de l'adolescent et de quelques d'échanges de regard car Tadzio a compris et joue sur le trouble qu'il suscite chez l'artiste. Pour rendre le jeu entre l'adolescent et le musicien ,Visconti a volontairement choisi d'utiliser le zoom, (objectif à focale variable) et s'en est expliqué: "Dans une histoire comme Mort à Venise, une histoire de regards, le zoom m'aidait beaucoup pour donner cette impression que le regard s'approche d'un être , d'une personne…". 

Venise sert de cadre aux derniers instants du musicien. Visconti  filme la ville le plus souvent au petit matin, à l'aube quand la lumière n'est pas éclatante, rasante. Loin des clichés, Venise n'est pas la ville du Carnaval, joyeuse, chamarrée mais une ville froide, grise étouffante plongée dans la brume. Dans ses rues et ses places  la mort rode avec  le choléra qui se propage.

Visconti a réuni une distribution éclatante autour de Dirk Bogarde qui incarne un remarquable Gustav Von Aschenbach. La dernière image  du film est inoubliable quand il s'éteint dans son transat face à la mer et contemplant Tadzio. Il est tout de blanc vêtu, les cheveux teintés et le visage fardé pour tenter de masquer sa vieillesse et  vainement fuir la mort.

Une oeuvre magistrale. Un des chefs d'oeuvre du cinéma mondial.

 Anecdotes:

Mort-à-Venise-ViscontiLe véritable Tadzio.

Thomas Man s'est inspiré d'un jeune adolescent d'origine polonaise qu'il a rencontré et observé lors de son voyage à Venise en 1911. Le garçon de onze ans se nommait Wladyslaw Moes mais son entourage avait l'habitude d'utiliser des diminutifs tels que Adzio ou Wladzio.  Le Baron Moes est décédé en 1986.

Visconti à la recherche d'un acteur pour interpréter Tadzio:

En 1970, Visconti  parcourt la Pologne, la Finlande  et la Suède. C'est à Stockholm  qu'il rencontre Bjorn Andrésen qui interprète Tadzio. Visconti racontera cette histoire dans un documentaire réalisé pour la télévision italienne. Björn Andrésen a continué à tourner quelques films mais il s'est surtout consacré à la musique comme compositeur.

 Devinette:

bogarde-mort-a-veniseQuel est le véritable nom de l'acteur Dirk Bogarde ? La réponse est simple pour ceux qui sont doués d'une bonne mémoire :

Derek Jules Gaspard Ulric Niven van den Bogaerde. Un générique a lui tout seul.





visconto mort à venise