reverbere" La vamp m'avait filé rendez vous dans l'abside derrière le choeur, je la troussais sans douceur   dans le confessionnal ce fut un véritable feu d'artifice, un souvenir irremplaçable en trois dimensions. Sous le tourbillon de mes assauts, ses pamplemousses dans mes paluches, elle hurlait de désir et de  bonheur, je la laissais le corps en marmelade…"

Le marin, aux oreilles de choux-fleur, arrêta son discours et lentement souffla la mousse de sa bière, un bouquet de niais apprentis matelots écoutaient bouche bée ses mensonges. A voir leur tête ils étaient partis pour une nuit d'insomnie. Dans sa cage, le perroquet rigolait à se rompre l'astragale, comme moi il connaissait la réalité. La vamp c'était la grosse Lulu, péripatéticienne sur le déclin, payée au bas de l'échelle syndicale. Une rencontre à la hussarde, un coït de désespoir, sur un banc de pierre  près du carrefour sous la lumière d'un reverbère, pas de quoi tirer un hologramme. Dans l'ombre, J'ai assisté au triste et expéditif spectacle,  je venais  de rectifier Gino le mec de Lulu, un  souteneur qui ne fixera plus jamais les tarifications. Il git sur la pelouse derrière le presbytère. Que Dieu ait son âme et moi mes 20 000 euros.

70433241_pListe des mots imposés de l'édition 52:pamplemousse bonheurinsomnie feu – artifice mensonge – niaispelousetarificationirremplaçable vamp tourbillonpierre – chouxabside mousse –choeur douceur désirmarmeladetrousser perroquet carrefourbouquetbaslumièredésespoir astragale hologramme