10 février 2012

Tyropita et sirtaki.

Andreas Katzapitzakos se moquait éperdument du froid mordant, du gel intense, des trottoirs transformés en patinoire, de l'épidémie de bronchite et bronchiolite. Il laissait aux médiocres le soin de se lamenter sur le sort des otaries du jardin zoologique de Lépaulette, sur la transformation des cactus en stalagtites dans la principauté de Mecano ou  la fin des pies dans la petite Sibérie languedocienne. Il se foutait allègrement de la différence entre températures sous abri et  températures ressenties. Les SDF c'était pas... [Lire la suite]