Ma participation à  l' Atelier du Skriban qui se met en pause :

pignon-ernest

Collage urbain de Ernest-Pignon-Ernest

La pluie redoublait …des sirènes hurlaient…un séisme …l'horreur…comment  était-ce possible ? je restais planté hagard le visage entre les mains près d'une cabine téléphonique…je sortais d'un tableau de Munch… à côté Claudia le regard vague sanglotait : ce n'est pas vrai, dis moi Wens … je rêve…non, nous étions en plein cauchemar , abattus…quel avenir nous attendait   et les questions surgissaient , se bousculaient sans réponse: pourquoi , comment ? les sentiments de tristesse, d'incompréhension, d'abandon venaient se fracasser dans nos têtes …elle écrit…je me retournais et je regardais Claudia qui esquissait  un sourire…elle écrit, c'est certainement pour cela que Gwen est en pause…alors j'ai dansé sous les dernières gouttes de pluie, je me suis senti l'âme de Gene Kelly , brusquement le  soleil  a écarté les nuages, le  rire de Claudia a fait taire les sirènes.