images

"L'espion de Staline" se nommait Richard Sorge, il était un agent secret communiste allemand au service de l'Union soviétique. Au début de seconde guerre mondiale, le journaliste Richard Sorge avait ses entrées auprès de l'ambassade allemande de Tokyo et les autorités diplomatiques et militaires lui faisaient une entière confiance. Ainsi Richard Sorge  prévint Staline de l'attaque des troupes nazies sur l'union soviétique à l'été 1941, en violation du pacte de non-agression signé entre les allemands et les russes deux ans auparavant. L'état major de l'armée rouge ne prit pas au sérieux les informations de Sorge et les militaires soviétiques furent pris totalement au dépourvu devant la violence de l'agression de la Wermacht en juin 1941. Par contre Staline fit confiance aux informations de son espion quand celui-ci affirma que les troupes japonaises n'attaqueraient pas l'Union soviétique en Sibérie et préféraient se préparer à une offensive contre les américains dans le Pacifique (Pearl Harbor. décembre 1941). Ces renseignements fournis par Sorge se sont avérés essentiels pour l'histoire du deuxième conflit mondial. En effet, cette fois, les chefs de l'armée  russe entenant compte des informations reçues du Japon transférèrent leurs troupes d'Asie pour venir défendre la capitale Moscou. Peu après après avoir fait passer ces renseignements,  Sorge fut arrêté par les services du contre espionnage japonais (octobre 1941). Il sera exécuté en 1944.

L_Espion_de_Staline_interieur_

En dehors de sa rigueur historique,  l'ouvrage mérite d'être lu par sa mise en page, dense mais extrêmement lisible,  et la qualité de son illustration. Isabel Kreitz, auteure de BD reconnue outre-Rhin depuis près de vingt ans  donne à son histoire par ses dessins au crayon un réalisme surprenant. Un très beau travail.



64784175_p