Je me souviens du jour de ma procréation mais pas de mon père: ma mère était maquerelle.

Je me souviens de mon baptême. Mes parrains étaient les Magios, les rois du quartier, Balthazar soufflait comme un boeuf et Gaspard rigolait comme un âne.

Je me souviens qu' ma mère m'disait va pas courir les flics, dans les prisons y-a des grilles.

Je me souviens de mon premier Casse, avec Bebel et Omar dans la villa d'un gars nommé Verneuil.

Je me souviens de mon premier contrat tous frais payé et médaillé. J'étais para en Algérie.

Je me souviens de "Souvenirs , Souvenirs.." Halliday à la guitare électrique

Je me souviens avoir marqué 5 buts aux bretons de Dz.

Je me souviens d'un long voyage au bout de la nuit avec Louis Ferdinand.

Je me souviens de mon centième contrat, j'avais un surin tout neuf.

Je me souviens d'une croisière sur le Santana avec Lauren et Boggy.

Je me souviens m'être baigné dans une mer d' Ouzo et de chouchen avec Kosta. C'était hier.

Je me souviens parfois de tout.

Je me souviens parfois de rien.

Je me souviens que les mensonges ont toujours une part de vérité. Laquelle ?

Texte réalisé dans le cadre de l'atelier du Skriban.