save_the_pizzly_mug

Comme un pizzly en apnée sur la banquise il glissait maladroitement sur le pavé dans ses pompes bicolores de marlou*** , son costard satiné et sa cape scintillante de torero. Il avait les foies. Il craignait pour sa santé. Joueur de poker à la petite semaine il s'était fait lessivé dans un tournoi de seconde zone, après vérification il avait perdu l'équivalent de douze séances de kiné, sans dépassement d'honoraire. Il n'avait pas honoré sa énième dette. Je le rattrapais dans la ruelle sombre il se mit à pleurnicher: "Pardonnez-moi Wenseslas... j'ai une femme, deux ex-épouses, trois maîtresses à plein temps, une vieille  mère grabataire,  des gosses légaux et illégaux de quoi remplir une colonie de vacances…" Il mentait comme un arracheur de dents, il suait à grosses gouttes le whisky frelaté, il hoquetait des canulars, des propos incohérents susceptibles d'éviter l'inévitable. Il ajouta en chialant comme un môme "Monsieur le surineur je vais quitter  le circuit des vivants sans avoir revu la Comtesse …" Mon  admiration pour Boggey et Ava, le plus bel animal du monde, sauva la vie au chanteur de blues, cela lui évita d'emménager illico six pieds sous terre. Je lui refilais mon argent de poche, de quoi effacer ses ardoises. Et puis j'étais fatigué, trois contrats dans la même journée c'est trop.

*** Pour les incultes: pompes de marlou peut se traduire par tatanes de barbichon.

80398259_p

Des mots, une histoire 80:

Les mots de la semaine: apnée – admiration – tournoi – vérification – pardonner – mentir– circuit – chaussures – canular – susceptible – emménager – satiné – banquise – cape – scintiller – pavé