200910241447_w350

      Guignol.

Difficile pour un provincial habitué à se rendre au  boulot à six plombes en montant dans son Corail de comprendre ce qui se passait à Paris. Honnête militant  du Rassemblement depuis  plus de 20 ans, il trouvait que le bras de fer entre les deux  protagonistes sous l'emprise de l' ambition avait un goût amer, il suivait tristement les interminables épisodes d'une tragi-comédie qu'il n'avait jamais osé imaginer. Il se posait une question en permanence : pour le plus grand malheur du parti comment avait-on pu en arriver là ? Il surveillait les infos, à un mince espoir de compromis succédait inexorablement une nouvelle et fracassante rupture. Chaque partie soutenait mordicus que l'autre était responsable de l'enlisement. Partout autour de lui, les gens finissaient par se lasser, de l'intérêt on était passé à l'ennui, de l'ennui au ricanement, du ricanement au dégoût. La démocratie mérite mieux, pensait-il. Il ne voyait qu'une solution pour sortir de cette farce faire appel à un surineur de talent. Je refusais. Je devais me rendre à un spectacle de guignol et les deux coqs étaient déjà morts politiquement .

80869248_p

Les mots récoltés pour Des mots, une histoire 83 sont :

goût – oser – malheur – comprendre – provincial – verre – soutenir – avoir – bras – poser – surveiller – corail – partout – composé – emprise