143-1968-truffaut_la-mari_e-_tait-en-noir

Le prix "Irish" est accordé à : Pierrot Bâton, Eeguab ,Nanou et Dasola pour avoir reconnu La mariée était en noir de  François Truffaut réalisé en 1967.

Lorsque Truffaut réalise La mariée était en noir il est en train de rédiger le livre d'entretiens avec Alfred Hitchcock. Le  film obtient  un large succès public même si certains critiques trouvent des faiblesses dans le  scénario. En effet  Julie Kolher, interprétée  magistralement par Jeanne Moreau,  est une femme  qui décide de se venger des assassins de son mari tué  sur le parvis de l'église le jour de son mariage. Elle élimine systématiquement les meurtriers que la police n'a jamais arrêtés. Truffaut comme son maître  Hitchcock fait fi de tout  réalisme, de toute notion de vraisemblable. Dans La mariée il faut se laisser emporter par le personnage énigmatique  et envoûtant de Julie, toujours vêtue de noir ou de blanc, qui apparaît ou disparaît comme un fantôme, et accepter l'histoire improbable d'une froide et implacable vengeance. En ce sens le film diffère profondément de l'histoire de William Iris , qui s'étend sur plusieurs années, et où le lecteur découvre que  la jeune femme a tué des innocents. 

Julie va tuer cinq hommes, tous lâches et immatures qui ont fui leur responsabilité. A  chaque fois  elle assassine de manière totalement différente. Chaque homme  meurt suivant sa personnalité, sa conception des femmes. Dans le film Truffaut  s'attarde davantage sur la relation entre Julie et une de ses victimes : Fergus, artiste peintre de renom. Fergus tombe amoureux de Julie devenue son modèle qu'il peint en Diane chasseresse. Il est tué par une flèche décochée  par l'arc de Diane, déesse qui dans l'antiquité faisait le lien entre la vie et la mort. Le personnage de Fergus préfigure celui de Bernard dans L'homme qui aimait les femmes interprété dans les deux cas  par Charles Denner .

la_mariee_etait_en_noir_1967_referenceLe film bénéficie d'un casting cinq étoiles.  Autour de Jeanne Moreau, Truffaut a réuni outre Charles Denner :  Michel Bouquet, Claude Rich, Michael LOnsdale, Jean Claude Brialy  et Daniel Boulanger. La mariée était en noir bénéficie de la musique de Bernard Herrmann, collaborateur attitré de Hitchcock.

Un régal.