84704131_p

On achève bien les chevaux, réalisé par Sydney Pollack, est une adaptation d'un grand roman de Horace Mac Coy paru en I935.

Les vainqueurs du prix du Marathon de danse sont: Dasola, Eeguab, Dominique, Keisha, Somaja, Pierrot bâton, Thérèse et Asphodèle.

 

 

0027616912046

La  crise qui éclate aux Etats-Unis en 1929, plonge des millions d'américains dans le chômage et la  misère. C'est la fin du rêve américain. Des couples choisissent, pour survivre, de participer à des marathons de danse qui duraient des semaines entières en échange de quelques repas quotidiens et de l'hypothétique espoir de remporter le seul prix remis aux vainqueurs.Ces marathons dans la lignée des jeux de cirques antiques, des combats de gladiateurs, reposaient sur l'exploitation de la misère sociale et de la déchéance humaine. Les spectateurs  venaient se réjouir de la souffrance des danseurs et oubliaient leurs propres  difficultés.  Mac Coy et Pollack dénoncent à travers cette histoires les limites et des  méfaits du système capitaliste. Le libéralisme poussé à son extrême ne regarde que le profit, c'est l'exploitation l'homme par de petits ou de grands patrons. 

Toute l'histoire se passe pratiquement en intérieur. Un double espace : la piste de danse fortement éclairée et les  coulisses crasseuses ou s'entassent les danseurs. Le passage d'un lieu a un autre se fait par le bruit d'une sirène. Cette espace fermé renforce l'idée d'étouffement,  alors qu'à  proximité il y a la mer et le soleil, mais les danseurs sont des esclaves prisonniers qui progressent vers la folie ou la mort. Sydney Pollack s'attarde sur les visages, passe lentement d'un couple à l'autre, ou signe au contraire un montage  rapide quand la situation devient dramatique. Le metteur en scène s'affirme comme un remarquable directeur d'acteurs. Jane Fonda (Gloria) et Michael Sarrazin  (Robert) constituent un couple tragique que le  hasard  a réuni. Gloria la starlette en manque de rôle, est un personnage  au bout du rouleau. Robert en entrant sur la piste de danse croit encore à la vie. A côté d'eux, il faut noter la présence de remarquables acteurs de second plan comme Susanne York ou Red Buttons. Dans le rôle de l'organisateur du spectacle et maître de cérémonie, Gig Young est parfaitement odieux, utilisant et se nourrissant  sans scrupules de la misère humaine. Son interprétation lui valut d'obtenir l'Oscar du meilleur second rôle masculin à Hollywood.

APKeystoneMartialTrezzini_pollack460

 

 

Un grand film, un des meilleurs réalisés par Sydney Pollack.