Il fallait sans difficulté le film adapté de William Shakespeare: Beaucoup de bruit pour rien , réalisé en 1993 par Kenneth Branagh. Les vainqueurs du jour: Dasola, Keisha, Pierrot Bâton, Eeguab, Lewerenz et Nanou.

affiche_cine-beaucoup_de_bruit_pour_rien-d6efe

Synopsis: 

Nous sommes en 1599, en Sicile. Le prince Don Pedro d'Aragon et ses amis Benedict et Claudio reviennent de la   guerre. A lors arrivée à  Messine,ils sont reçus par le gouverneur de la ville, Leonato. Benedict retrouve Béatrice, nièce de Leonato. Pour ne pas s'avouer leur amour ils se chamaillent sans cesse.  Claudio s'éprend de Hero, fille de Leonato. Cependant Don Juan, frère de Don Pedro, fait croire à Claudio que  sa fiancée est infidèle. Pour éprouver celui-ci, et démasquer le coupable, la jeune fille utilise un stratagème: elle fait semblant d'être morte... Comme nous sommes dans une comédie , tout est bien qui finit bien.

Mon avis:

La carrière de Kenneth Branagh  est intimement lié au théâtre de William Shakespeare. Il a très tôt appartenu à  la fameuse troupe de la Royal Shakespeare Company.  En 1984, on lui confie le rôle titre de Henry V une des tragédies les plus célèbres de l'écrivain, Branagh n'a alors que 24 ans. Pour sa première adaptation en 1989pour le cinéma c'est cette pièce que le réalisateur choisit . L'accueil du film est particulièrement chaleureux, certains critiques  présentent déjà Branagh comme le nouvel Laurence Oliver.

Beaucoup de bruit pour rien est la deuxième adaptation pour l'écran de Shakespeare de Kenneth Branagh. Loin des brumes et de la noirceur des paysages d' Henry V, le réalisateur décide de planter sa caméra sous l'éblouissant soleil de Toscane, dans un cadre enchanteur. Pour les soldats de Don Pedro, la paix n'est pas acquise car  de nouveaux combats se préparent. Ils s'avèrent moins violents mais pas toujours  faciles à gagner, ceux de l'amour, ceux des coeurs. La mise en scène échevelée de Brannagh entraîne ses personnages dans un tourbillon cocasse, et les acteurs  s'en donnent à coeur joie sans aucune retenue. La distribution a de quoi faire rêver! le générique a des allures de superproduction hollywoodienne: avec en tête d'affiche Denzel Washington, Robert Sean Leonard, Keanu Reeves, Michael Keaton. Mais ce sont les joutes verbales du  couple à scène comme à la ville  constitué par Emma Thompson et Kenneth Brannagh qui crèvent l'écran. Et les féministes se réjouissent de la vivacité d'esprit et de l'intelligence de Béatrice.

Le film respire la joie, l'humour. Un moment de bonheur.