Couv_196455

Pour réaliser son très beau roman graphique, Mauvais Genre, Chloé Cruchaudet s'est inspirée d'un fait divers étudié et relaté par deux éminents historiens Danièle Voldman et Fabrice Virgili dans un ouvrage intitulé  La garçonne et l'assassin

En 1914, Paul rencontre Louise. Les deux jeunes gens tombent amoureux et décident de se marier. Quand la guerre éclate, Paul est envoyé au front. Pour échapper à l'horreur du conflit, Paul se mutile, puis décide de déserter. Revenu à Paris, il doit se cacher pour échapper au peloton d'exécution en cas d'arrestation. Très vite, il ne peut supporter de  vivre perpétuellement terré dans une chambre d'hôtel. Pour pouvoir se déplacer librement dans les rues de la ville, il décide avec l'aide de son épouse de se travestir. Paul devient Suzanne.

Avec les années, sous l'effet les robes et du maquillage, la personnalité de Paul se transforme. Il se met à fréquenter assiduement le Bois de Boulogne, ou une faune nocturne s'adonne à de multiples pratiques sexuelles. Paul-Suzanne devient un figure notoire du lieu. De fait, le couple Paul et Louise ne résiste pas à cette transformation.

Le roman de Chloé Cruchaudet aborde avec intelligence des thèmes délicats : les traumatismes générés par l'horreur de la guerre , l'homosexualité, le travestissement, la confusion des genres, la complexité des relations amoureuses...

bd-22-chloe-cruchaudet-pour,M124820

La réalisation graphique est à la hauteur du texte, brillante. Les dessins reconstituent avec talent la vie dans les tranchées, les scènes nocturnes ou la vie trépidante de Paris des années 20. Dans quelques planches, quelques discrètes et rares - touches de couleur viennent s'immiscer dans les sombres et élégants dessins.

Un très bel ouvrage qui a reçu le Prix du public-Cultura du dernier festival d' Angoulême.

 

 

 

 Merci à:

Editions Delcourt.

img_logo_classic2013