B60KvJECIAAjohZ

Fini les temps du silence des regrets, des douleurs. Des bourreaux sans coeur et sans conscience ont déchiré des corps, emporté des vies dans une odieuse mise en scène. Pourquoi cette haine? An nom de Dieu? Quel Dieu prône la mort et la violence?

Ce massacre ne doit pas être oublié mais il faut, à notre tour, malgré, le vide  laissé par les êtres qui nous ont quittés, continuer à vivre ensemble dans la fraternité, s'engager avec plus encore de ténacité sur le rude chemin  parfois bancal et sinueux qui nous garantit la  liberté. La résilience est nécessaire pour prendre un nouvel envol. Mais déjà  les crayons s'aiguisent, la symphonie des mots glissent sur le papier, pour mettre entre parenthèse la violence des bourreaux et le fardeau de la douleur. J'imagine la sidération éprouvée par les faiseurs de  mort à la parution du nouveau Charlie. Je vais lire et même rire de la mort.

c3a9critoire-vanishingintoclouds3

Les mots imposés: 

temps, lire,ténacité, sidération, tour (nom masculin), regrets,déchirer, malgré, silence, bancal, résilience, pourquoi, aquarelle, fardeau,parenthèse, vide, rire, envol, vie,conscience,  coeur, douleur, scintiller et ,symphonie, scène, sinueux.