poster

L'Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet est l'adaptation d'un roman éponyme de l'écrivain américain Reif Larsen. C'est le premier film tourné par Jean- Pierre Jeunet en 3 D. Les vainqueurs du prix Bair  sont: Dasola, Somaja, Aifelle et Asphodèle.

 Synopsis:

T.S. Spivet, vit dans un ranch isolé du Montana avec ses parents, sa soeur Gracie et son frère Layton. Petit garçon surdoué et passionné de science, il a inventé la machine à mouvement perpétuel, ce qui lui vaut de recevoir le très prestigieux prix Baird du Musée Smithsonian de Washington. Sans rien dire à sa famille, il part, seul, chercher sa récompense et traverse les Etats-Unis sur un train de marchandises. Mais personne là-bas n’imagine que l’heureux lauréat n’a que dix ans et qu'il porte un bien lourd secret…

 Mon avis:

Le film de Jeunet ses laudateurs qui s'émerveillent sur sa  beauté plastique, sur son univers enchanté et poétique. A l'opposé le film a ses détracteurs virulents dont je fais partie.

Je m'interroge: Comment Jeunet a -t-il pu réaliser un tel sirop dégoulinant de mièvrerie alors que tous les ingrédients d'une réussite semblaient pourtant réunis. Le metteur en scène possédait une bonne histoire tirée d'un  roman à succès, il avait engagé un chef opérateur talentueux (Thomas Hardmeier , Cesar 2014 pour la photographie) et disposait d' un casting prestigieux (Helena Boham Carter, Judy Davis ou Dominique Pinon).

J'ai eu beaucoup de mal à supporter l'histoire de TS pendant 105 minutes interminables. Je suis sorti de la projection irrité. Je partage assez le point de vue de "Libération" qui affermait, à la sortie du film, que le héros était:" Un insupportable gamin à gifler",.et que cet  "Einstein miniature aurait surtout besoin d'une bonne dose de Ritaline ***en version suppositoire. Et au lit sans manger!".

*** Ritaline:

Médicament pour soigner les troubles déficitaires de l'attention avec hyperactivité chez l'enfant  de six ans et plus.