ll fallait trouver  Nuits blanches, réalisé en 1957 par Luchino Visconti, qui reçut un Lion d'argent à la Mostra de Venise. Le film est adapté d'une nouvelle de Fédor Dostoïevski, parue en 1848. Nuits Blanches reste un des films les moins connus et diffusés de son auteur. Les vainqueurs du jour: Eeguab, Valentyne, Aifelle, Kathel,Dasola, Keisha, Thérèse. 

 

artoff4170-6d394

SYNOPSIS

Livourne en hiver. Près d'un canal, Mario rencontre Natalia une jeune femme, il engage la conversation et obtient un rendez vous pour le lendemain.  Quand il la retrouve il apprend que Natalia attend chaque soir depuis un an l'homme qu'elle aime.Mario va tenter de  réussir à se substituer à cet amour  improbable.

 

Mon avis.

Après l'échec financier de Senso qui entraîna la falaise d'une des plus grandes sociétés de production de son époque, La LUX. Visconti décide de réaliser un film avec des moyens plus limité, en noir et blanc il choisit d'adapter une nouvelle de Dostoïevsi.

La trame du film reste assez fidèle à la nouvelle d’origine de Dostoïevski, même si l'histoire se trouve transposée de Saint Petersbourg  du milieu du 19 °siècle en Italie du milieu du 20 °siècle .Le film est découpé en trois parties nocturnes d’inégales longueurs (la rencontre, l’histoire de Natalia et l’épilogue), ponctuées de deux pauses correspondant aux réveils matinaux de Mario dans sa pension de famille.

Dans Nuits Blanches Visconti traite de l'amour impossible, de l'amour non réciproque, de l'amour perdu. Il est servi par un grand couple d'acteurs: Maria Schell et Marcello Mastroianni. 

Visconti choisit de traiter  d'une manière onirique  et théâtrale le récit. Il décida de reconstituer  quelques espaces du port de Libourne en studio, à Cinécitta . Le travail en studio  permit à son chef opérateur Giuseppe Rotunno,de sculpter d'une manière non réaliste et poétique la lumière, Ces choix de mise en scène déroutèrent la critique et le public de l'époque et Visconti connut un nouvel échec commercial. 

Le texte de Dostoîevski  inspirera d’autres cinéastes. Et personnellement je préfère les adaptations très différentes de  Robert Bresson  (Les Quatre Nuits d’un rêveur ).ou celle plus récente de  James Gray (Two Lovers) à l'adaptation de Visconti.