01 octobre 2012

A la manière de Pérec.... Galéjade

Je me souviens du jour de ma procréation mais pas de mon père: ma mère était maquerelle. Je me souviens de mon baptême. Mes parrains étaient les Magios, les rois du quartier, Balthazar soufflait comme un boeuf et Gaspard rigolait comme un âne. Je me souviens qu' ma mère m'disait va pas courir les flics, dans les prisons y-a des grilles. Je me souviens de mon premier Casse, avec Bebel et Omar dans la villa d'un gars nommé Verneuil. Je me souviens de mon premier contrat tous frais payé et médaillé. J'étais para en Algérie. Je me... [Lire la suite]
Posté par Wens à 15:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

01 octobre 2012

Karoo. Galéjade.

Karoo regardait le chien jaune errant dans le cimetière marin, il s'arrêta devant le monument élevé à la mémoire de Doumé et Cesare  Guiliguili, deux  noms qui ne faisaient rire personne de leur vivant, des gangsters, maîtres de tous les trafics d'une partie de l'île. Karoo avait réussi à  fuir  Monaco pour échapper aux balles des deux malfrats et se faire oublier pendant quelques temps au Portugal, mais il avait juré de revenir et d'accomplir  une de ses  promesses :  j'irai cracher sur vos tombes... [Lire la suite]
Posté par Wens à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mai 2012

Orage sur la garrigue.

En avance sur le calendrier la saison des orages s'annonçait. Les nuages s'amoncelaient sur les hauts sommets. Une  chaleur moite et lourde s'abattait sur la garrigue. Au milieu d'un clairière, se présentait un hallucinant, burlesque et effrayant spectacle.  Doumé, nu, les mains liées dans le dos se tenait  à genoux sur un tapis de mousse et d'aiguilles de pin, la langue pendante, il haletait. Le soleil dardait ses rayons d'amadou, le crâne de Doumé rougeoyait, cloquait (Comme un célèbre philosophe l'a affirmé: Dieu a... [Lire la suite]
Posté par Wens à 17:41 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mai 2012

Cronos & la grande faucheuse

Chronos & la grande faucheuse. Je manie l'anaphore avec parcimonie, ma vocation n'est pas de jouer avec les formules linguistiques, je m'exprime sans surprise, je ne cherche pas à placer esperluette dans mes papiers pour donner de l'altitude à mes propos le plus souvent au ras des escarpins. N'ayez aucune inquiétude, manquant de diplomatie, je ne me lance pas dans la politique, je refuse d'appartenir à une église, de crier à l'assassin les jours de défaite quand la porte se referme ou de pleurer de joie les lendemains de victoire... [Lire la suite]
Posté par Wens à 07:10 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 mai 2012

Le Duel ou la fin d'un scénariste.

Séquence 27. Il se fait tard, le soleil fugitif se couche à l'horizon…(PG Subjectif) ( en Off: les oiseaux bégayent leurs dernières trilles)…Carlota sort, merveilleuse de l'onde…le temps semble suspendu, une éternité…(Lent  TRAV Arrière, ralenti ) un chien au pelage roux dort au pied de Niko (Pano bas haut+ Trav. Avant sur le visage)  Niko reste interdit, il respire le parfum de muguet prélude à l'extase…(TGP). (Insert):  images  et sons de tornade + alterné des scènes de carnage … (Noir.ellipse )…. Niko... [Lire la suite]
Posté par Wens à 23:03 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags :
27 avril 2012

L'art d'étriller .

Je vais vous raconter deux histoires qui semblent à priori liées seulement par pur hasard: Hier, dans l'après midi, vers 16 heures. Avec l'apparente insouciance de la jeunesse, un sourire aux lèvres elle sirotait son thé à la bergamote. Lui, l'âge canonique, n'était pas dans son assiette, les nerfs à fleur de peau, jouant avec son alliance, le sang lui montait à la tête.Il se leva en renversant son café sur le  traité de "Philologie Hermétique "de  G.Trille. Merde! dit-il en regardant son bouquin avec tristesse…je vais me... [Lire la suite]
Posté par Wens à 04:11 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

19 avril 2012

Débâcle.

Il émanait un parfum de débâcle….Seul dans l'immense bureau, au milieu des étagères, il errait désorienté,   demeurait interdit, les épaules basses…un sentiment d'abandon, de vide…il n'était plus que la caricature du portrait de lui même placardé sur le mur…il avait rendu les armes… après la défaite,  allait-il  repartir au combat?…il allait hiberner quelques temps ou partir  pour un voyage lointain sous un ciel bleu, prendre le train ou l'avion en cachette…jusqu'au dernier moment il avait cru au vote des... [Lire la suite]
Posté par Wens à 22:11 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 avril 2012

La Pause....

Ma participation à  l' Atelier du Skriban qui se met en pause : Collage urbain de Ernest-Pignon-Ernest La pluie redoublait …des sirènes hurlaient…un séisme …l'horreur…comment  était-ce possible ? je restais planté hagard le visage entre les mains près d'une cabine téléphonique…je sortais d'un tableau de Munch… à côté Claudia le regard vague sanglotait : ce n'est pas vrai, dis moi Wens … je rêve…non, nous étions en plein cauchemar , abattus…quel avenir nous attendait   et les questions surgissaient , se bousculaient... [Lire la suite]
Posté par Wens à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 avril 2012

Paix pour Pedro.

Au procureur principal. Placide  Provost de Pantin. Procès- verbal produit  par  Paul Procrastination,  policier en poste à Puteaux :  Sous la pluie du printemps pascal, Pilare Polenta, professeur de psycho-psychanalyse à Paris, poussa le portillon de porphyre du parc du promontoire, proche du presbytère du Prieuré. Elle promenait peinardement Prince son pervers pékinois persan et Prudence sa pimbêche "Podengo Portugais Pequeno" au pedigree pharaonique sur les pelouses pelées du parc du promontoire. La... [Lire la suite]
Posté par Wens à 23:44 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,
07 avril 2012

Les obsèques d'Ottis.

Octobre après l'ondée d'un orage, à Ormeau dans l'Orne.  Sous les ormes, Octave opticien orléanais, opulent et obtus, observait l'orange ombrelle d'organdi, ornée d'orchidées, ouverte d'Olivia orthophoniste à l'oeil d'opale. L'officiant orchestrait les obsèques  oecuméniques et ordinaires d'Ottis Oustachi, originaire d'une oasis d'Ouzbekistan oriental, oncle  d'Octave.  L'onctueuse oraison de l'orateur obèse osait octroyer à l'ex-octogénaire ornithologue et organiste une oeuvre onirique d'orthopédiste des... [Lire la suite]
Posté par Wens à 10:57 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :