12 avril 2012

Barbe, moustache ou rasage ? Votez ! Brassens ou Thorarinsson

Pour qui vais-je voter? J'hésite car aucun des candidats à l'élection présidentielle n'arbore le signe de sagesse attendu de tout bon prétendant à la fonction suprême : la barbe, celle du voisin de Brassens: un fier galant, qui n'emmerdait personne avec sa barbe blanche... Comment suis-je venu à me poser cette question fondamentalement existentielle : en lisant Le temps de la sorcière de Arni Thorarinsson.  "Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais j'ai toujours eu tendance à me méfier des hommes qui portent la moustache.... [Lire la suite]
Posté par Wens à 04:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 octobre 2011

Brassens: Le testament

C'est sous l'étoile Brassens qu' est né mon Blog, trente ans après sa mort, je chante ce matin : En effeuillant le chrysanthème qui est la margueritte des morts. Le Testament:  Je serai triste comme un saule Quand le Dieu qui partout me suit Me dira, la main sur l'épaule "Va-t'en voir là-haut si j'y suis" Alors, du ciel et de la terre Il me faudra faire mon deuil Est-il encor debout le chêne Ou le sapin de mon cercueil   S'il faut aller au cimetière J'prendrai le chemin le plus long J'ferai la tombe buissonnière... [Lire la suite]
Posté par Wens à 07:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
11 septembre 2011

Aragon. Il n' y a pas d'amour heureux

Rien n'est jamais acquis à l'homme. Ni sa force Ni sa faiblesse ni son coeur. Et quand il croit Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix Et quand il croit serrer son bonheur il le broie Sa vie est un étrange et douloureux divorce   Il n'y a pas d'amour heureux   Sa vie elle ressemble à ces soldats sans armes Qu'on avait habillés pour un autre destin A quoi peut leur servir de ce lever matin Eux qu'on retrouve au soir désarmés incertains Dites ces mots ma vie et retenez vos larmes   Il n'y a pas... [Lire la suite]
Posté par Wens à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juillet 2011

Consensus or not consensus? Festival d' Avignon. Lucchini, Caubère, Mitterand, Baudriller et les autres…

 J'aime quand Fabice Lucchini balance sur le Festival : "j'ai le sentiment que c'est le lieu d'une secte qui rejette les grands textes…". Je jubile quand Philippe Caubère se réjouit de la nomination de Olivier Py à la tête du Festival d'Avignon  en 2013: " y'en a marre des chargés de mission, des administrateurs qui dirigent le Festival comme des politiques"…J'adore la réaction de  Frédéric Mitterrand : " Le ministre de la culture est là pour se faire engueuler…". J'apprécie la réaction du co-directeur du festival... [Lire la suite]
Posté par Wens à 15:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 mars 2011

Fort. Brassens. Le petit cheval blanc.

     PAUL FORT. COMPLAINTE DU PETIT CHEVAL BLANC      Le petit cheval dans le mauvais temps, qu'il avait donc du courage ! C'était un petit cheval blanc, tous der- rière et lui devant.      Il n'y avait jamais de beau temps dans ce pauvre pay- sage. Il n'y avait jamais de printemps, ni derrière ni de- vant.    Mais toujours il était content, menant les gars du vil- lage, à travers la pluie noire des champs, tous derrière et lui devant.    Sa voiture... [Lire la suite]
Posté par Wens à 09:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 mars 2011

Chabrol, Brassens et Simenon: Bellamy (2009)

  Bellamy (2009) le dernier film de Claude Chabrol est dédié à deux Georges : Simenon et Brassens. Comme je suis un admirateur de l'oeuvre de l'auteur du Chien Jaune et que mon blog fait référence au poète, je ne pouvais pas faire autrement que de voir le film diffusé sur une chaîne de télé. Le commissaire Bellamy, personnage central du film a des faux airs de Maigret et Brassens apparaît aux quatre coins de l'écran, dans les dialogues et dans l'image. Le cimetière marin est plus marin que celui de Valéry, et les affiches, les... [Lire la suite]
Posté par Wens à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 mars 2011

Brassens : Elle est à toi cette chanson...

Alors que  voici trente ans Georges Brassens nous quittait, nous apprenons ce jour la mort de son ami l'Auvergnat. Pour plus d'informations vous pouvez lire l'article paru dans le Monde    Elle est à toi cette chanson Toi l'Auvergnat qui sans façon M'as donné quatre bouts de bois Quand dans ma vie il faisait froid Toi qui m'as donné du feu quand Les croquantes et les croquants Tous les gens bien intentionnés M'avaient fermé la porte au nez Ce n'était rien qu'un feu de bois Mais il m'avait chauffé le corps... [Lire la suite]
Posté par Wens à 22:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
15 décembre 2010

Sur les pas de Brassens

Consignes du mercredi: Atelier du skriban. Pour ce dernier mercredi de l’année 2010, je vous propose de choisir dix titres d’un chanteur ou d’une chanteuse que vous appréciez et d’écrire un texte les incluant. Ne dites pas le nom de l’artiste que vous avez choisi… ce sera aux lecteurs de le deviner!   Montélimar, le vingt  deux septembre.   - Vous le trouverez Là-bas...Il suffit de passer le pont, sous le grand chêne , et les lilas. Je remercie le bonhomme. Comme hier, le vent redouble en effeuillant le... [Lire la suite]
Posté par Wens à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 décembre 2010

FRANCOIS VILLON.BALLADE DES DAMES DU TEMPS JADIS

    Ballade des Dames du temps jadis Dites-moi où, n'en quel pays, Est Flora la belle Romaine, Archipiades, ne Thaïs, Qui fut sa cousine germaine, Echo, parlant quant bruit on mène Dessus rivière ou sur étang, Qui beauté eut trop plus qu'humaine ? Mais où sont les neiges d'antan ? Où est la très sage Héloïs, Pour qui fut châtré et puis moine Pierre Esbaillart à Saint-Denis ? Pour son amour eut cette essoine. Semblablement, où est la roine Qui commanda que Buridan Fût jeté en un sac en Seine ? Mais où sont les neiges... [Lire la suite]
Posté par Wens à 16:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 novembre 2010

EN EFFEUILLANT LE CHRYSANTHEME...

Edgar Degas : Madame Valpinçon avec des chrysanthèmes Au moment d'une naissance, il est bienvenue d'offrir des fleurs. Pour la création de mon blog  au mois de Novembre, la fleur de saison est le chrysanthème bien choisie pour parler de livres et de films noirs. Effeuiller le chrysanthème, c'est effeuiller la marguerite des morts selon George Brassens. Alors page à page, image après image, entrons dans les romans et les films contemporains. Revenons aussi sur les traces du passé vers les écrivains et les cinéastes fondateurs... [Lire la suite]
Posté par Wens à 19:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,