61670585Cedric Bannel nous entraîne dans une extraordinaire histoire d'espionnage et policière. En Suisse, à Zurich, un brillant économiste fuit son domicile avec de précieux documents pour échapper à une organisation qui agit au-dessus des lois : l'Entité. Nick, analyste informatique, membre de l'organisation est chargé de retrouver le fuyard. A Kaboul, un homme d'affaire est tué, son meurtre est maquillé en suicide, les autorités en place souhaitent que l'affaire soit enterreé au plus vite. Mais c'est sans compter avec l'intègre chef de la brigade criminelle de Kaboul : Oussama Kandar qui veut découvrir la vérité. Les deux affaires sont bien entendu liées, mais quel est le lien? 

Le talent de Cedric Bannel est de nous plonger dans l'Afghanistan actuel, sans discours pédagogique. Grâce à une histoire policière passionnante, nous saisissons la complexité de la situation sociale et politique du pays. Rien à voir avec les rapides reportages des journaux télévisés qui cherchent à nous apitoyer sur le sort des victimes des attentats quotidiens, ou sur le triste Noël solitaire de nos braves soldats. Avec le roman on analyse les rivalités, mais aussi les ententes, entre groupes ethniques, entre clans, entre islamistes modérés ou extrémistes. 

Je n'ai jamais entendu par la voix de nos hommes politiques occidentaux que le clan Karzaï à la tête de l'Afghanistan actuel est totalement corrompu, maître du trafic de la drogue.

0b1eda0598f632c34dfc52249d99afd7_1A Kaboul, tout s'achetait, à commencer par la famille et les proches du président Karzaï, qui avaient bâti des fortunes en centaines de millions de dollars: comme si la guerre, la misère, les millions de morts et de disparus ne suffisaient pas aux malheurs des Afghans, la corruption généralisée était devenue une plaie supplémentaire.

Au contraire, nous envoyons nos soldats le soutenir. Le chef d'état est reçu dans toutes les grandes capitales comme l'ont été avant lui Ben Ali, Moubarak ou Khadafi. Karzaï est un homme de main des états de la coalition dont fait partie la France. 

Bannel à travers son héros Oussama, musulman modéré, adversaire des extrémistes talibans nous permet d'approcher cette réalité. Les relations du chef de la police avec son épouse qu'il aime, nous font aussi découvrir la difficile  condition de la femme.

J'ai commencé par lire un excellent livre policier, j'ai découvert la complexité de la réalité sociale et politique de l'Afghanistan actuel et j'ai été amené à m'interroger sur le bien fondé de la présence des puissances occidentales, en général, et de la France en particulier, dans cette partie du monde. Un grand roman.

 

Remerciements à Canal Blog et aux Editions Robert Laffont.