tete_de_negre_couvSeptembre 1792. La France est menacée. A Paris la guillotine, le rasoir, fonctionne sans relâche. Attention! Daniel Picouly ne fait pas oeuvre d'historien mais  nous entraîne dans une intrigue digne d'un roman noir. Un aristocrate engage deux inspecteurs noirs, Edmond Coffin et Jonas Grave, pour retrouver la tête de son fils guillotiné, beau mulâtre aux yeux bleus. Les deux flics sont de vrais durs qui manient les poings et les armes avec dextérité.  Pour récupérer leur trophée, Ils doivent se faire respecter dans le quartier malfamé de Haarlem, proche du Palais du Luxembourg, où règne un caïd du nom de Delorme. 

Picouly s'amuse et nous aussi. Il nous affirme que les américains n'ont pas inventé grand chose sur notre planète. En effet le taxi New-Yorkais, le fameux yellow cab, existait déjà à Paris au 18° siècle. Le principe de la numérotation des avenues américaines été réalisé par un flic français  pour les illettrés qui ne peuvent lire les noms des rues. Le tag est aussi la création des contestaires de Marat ou de Robespierre, le mot de tagueur est d'ailleurs riche de sens. Vous serez surpris d'apprendre que le gros Mac, une tranche de viande entre deux pains, a vu le jour à Paris, création d'un aubergiste bien de chez nous, qui utilisait malheureusement une viande de médiocre provenance! Le sport national américain, le basket, est aussi une invention des gamins de Paris….Ah, le génie français!

Le livre est un hommage à un des plus grands auteurs de roman noir américain : Chester Himes. Chaque chapitre porte le nom d'un des romans de l'écrivain noir, et le lecteur averti retrouve les autres titres de ses livres au hasard des pages. Les deux personnage principaux, Ed Cercueil et Le Fossoyeur, ont quitté les romans de Chester Himes pour mener l'enquête à l'ombre de la guillotine, invention réellement française (nul n'est parfait). Un  moment de bonheur assuré.

Les illustrations en noir et blanc de Julien Ribot avec ses dessins à la fois truculents et étranges participent pleinement à cet humour noir et décalé.

 

Extrait.

 Une poissarde lança un début de Carmagnole qui retomba aussitôt dans ses plis. On se lassait. Depuis des heures, le rasoir tranchait sur la place de la Concorde, et le soleil commençait à décliner derrière les Tuileries. L'orage se rapprochait.

Edmond regardait le sang goutter paresseusement au-dessus de lui. Il faisait des plots mats dans la sciure à ses pieds. Un sang épais presque visqueux. Il en avait vu couler de toutes sortes, des raisinés : du moût poisseux au claret encore vif. A croire que certaines vies avaient été tirées à peine foulées.