48507407Derrière Benjamin Black se cache en fait un des grands écrivains irlandais actuels, récompensé par de multiples prix littéraires: John Banville. L'intrigue se situe au début des années cinquante, et se déroule dans deux villes séparées par quelques milliers de kilomètres: Dublin la capitale de l'Irlande et Boston aux Etats Unis. 

A Dublin dans la ville tenue par une bourgeoisie ultra conservatrice et catholique, Quirke est un médecin légiste veuf qui aime taquiner le whisky en fumant cigarette sur cigarette. Il surprend son beau frère Mal, médecin dans le même hôpital en train de falsifier le dossier d'une jeune femme morte, de modifier les causes du décès. Quirke décide d'enquêter sur cette morte sans en référer à la police afin de protéger Mal. Sa curiosité met en danger sa propre existence mais aussi des personnes qu'il est amené à interroger. Car derrière la mort d'une femme sans importance, une simple domestique, ce qu'il est amené à découvrir peut mettre en péril l'image de l'Eglise Catholique et dévoiler certaines  de ses pratiques légalement et moralement inacceptables. Sa recherche se fait aussi dans le cadre de sa propre famille séparée en deux branches par l'Atlantique. Elle fait surgir les mensonges, les non-dits, les souffrances cachées, refoulées des membres de la famille, les convenances sociales, le poids des traditions et de l'église. Le personnage de Quirke n'est pas un preux chevalier blanc cherchant à faire éclater aux yeux du monde la vérité, c'est surtout un homme avec ses faiblesses et ses médiocrités, un individu complexe à qui on peut reprocher des attitude passées .

Plus qu'un roman policier , c'est un roman qui témoigne de l'histoire de l'Irlande de l'après guerre et des complexités de l'âme humaine. Un très bon roman.