polisseFR_FAAvec Polisse, Maïwenn signe sa troisième réalisation. La critique s'est partagée en deux clans radicalement opposés. Certains voient dans Polisse un film d'une "naïveté affligeante" (Les cahiers du cinéma), "un condensé de série télévisée"( Le Monde) où le metteur en scène se laisse aller  "au goût pour les improvisations et les effusions d'acteurs" (Positif). D'autres critiques, du Figaro à Libération, du Nouvel Obs à l'Express voient au contraire un film marquant, une oeuvre forte. C'est ce point de vue que je partage totalement.

Maïwenn après avoir regardé à la télévision un documentaire sur la Brigade de la Protection des Mineurs de Vincent Ligier décide de réaliser une fiction. Elle va partager pendant plusieurs mois le quotidien des flics, observer le fonctionnement de la brigade. Dans son film, elle tient le même rôle, celui d'une photographe chargée de faire un reportage. Maïwenn passe ensuite à l'écriture du scénario avec Emmanuelle Bercot, elle aussi actrice sur le film. Toutes les scènes, tous les dialogues justes sont rigoureusement écrits.  Sa mise en scène est précise et les acteurs doivent strictement s'y conformer. On est loin de l'improvisation épinglée par quelques critiques.

Maïwenn réalise non un documentaire mais un une fiction, elle ne s'est pas contentée de mettre bout des morceaux de séries télévisés. Elle fait vivre des personnages qui sont confrontés à la maltraitance des enfants, à la pédophilie, à la misère sociale et sexuelle. Tous ces flics sont des écorchés, ils ne peuvent abandonner sur le seuil de leur appartement ce qu'ils ont vécu le jour même. Leur vie familiale, sentimentale s'en ressent. La brigade, c'est leur vraie famille, ils s'aiment,se disputent, s'engueulent, en arrivent à  se détester parfois.

Les personnages de ce film choral, magnifiquement interprétés*, sont enfermés, ils sont bloqués dans des cadres serrés, ils étouffent. Le montage nerveux de Laure Gardette sert parfaitement le propos du film. Scorcese et son jury ont accordé le Prix du Jury du festival de Cannes à ce film, la récompense me paraît totalement justifiée. A voir.

Avec: Karine Viard, Joey Starr, Marina Foîs, Nicolas Duvauchelle, Karole Rocher, Frédéric Pierrot, Naidra Ayadi...


Maïwenn parle de son film "Polisse"