zorba-le-grec-06-gll s'agissait du film Zorba le Grec adapté du roman de Nikos Kazantzakis  réalisé par Michael Cacoyanis  en 1964. Zorba est interprété par Anthony  Quinn, co-producteur du film. La musique est signée par Mikis Théodorakis, il composa le premier Sirtaki qui s'inspire des musiques traditionnelles grecques et crétoises. 

 Le Prix Sirtaki  est accordé à:  Aifelle,, Jeneen, Nanou, Sabbio, Eeguab, Dasola, Gwenaelle, Miriam, Marie-josée, Asphodèle, Dominiquer et Lystig. 

Zorba le Grec est le premier succès international de Michael Cacoyanis , récompensé par trois Oscars à Hollywood dont un pour Lila Kedrova en temps que meilleure interprétation de second rôle (Henriette)..  Le film  est adapté d'un roman de Nikos Kazantzakis, écrivain grec d'origine crétoise. 

zorba1Synopsis:  Basil,un jeune écrivain anglais en panne d'inspiration, retourne dans un village de Crête  pour prendre possession de l'héritage paternel, une mine de lignite abandonnée et tenter de la remettre en activité.  Lors de son voyage Il rencontre et engage à son service un grec volubile, exubérant:  Alexis Zorba.  Les deux hommes en tous points différents vont se lier d'une réelle amitié. Basil, l'intellectuel  drapé dans sa bonne éducation est replié sur lui même au contraire de Zorba un homme libre qui cherche à profiter de tous les moments de la vie: aimer, boire, rire et danser.  Zorba se retrouvera rapidement dans le lit d'Hortense (Bouboulina) une ancienne chanteuse de cabaret. Basil tombe amoureux d'une jeune veuve qui va payer de sa mort une nuit d'amour.  La remise en marche de la mine est un échec total, mais l'important reste la danse.

Mon avis/

Dans ce film, Cacoyanis montre les moeurs brutales, archaïques qui pouvaient continuer d'exister en  Crête du milieu du XX eme siècle dans des régions reculées. La séquence de la mort de la veuve est inoubliable et angoissante. La jeune femme (splendide Irene Pappas) que les hommes auraient voulu placer dans leur lit est jugée responsable du suicide d'un jeune homme. Elle  est poursuivie puis encerclée  par l'ensemble les villageois qui assistent à son égorgement, seul Zorba essaye de la défendre. Cette scène est la mise en image des pulsions d' attirance et  de meurtre, éros et thanatos, de tous les hommes et les femmes. Quant Henriette malade agonise les habitants du village se comportent comme de véritables charognards, ils se précipitent dans la maison pour piller les biens de la défunte qui vient juste de rendre son dernier soupir. L'église ne se démarque pas de cette société. Les moines apeurés prennent  Zorba couvert de poussière pour l'incarnation du diable, et acceptent le "miracle" de la  transformation d'une cruche d'eau en vin quant il s'agit de boire à la régalade. Le  prêtre du village n'intervient pas lors de l'assassinat de la veuve et ne fera pas de funérailles à Henriette parce que non orthodoxe mais catholique romaine.

 

Mais Zorba, c'est surtout le portrait d'un personnage extraordinaire splendidement interprété par Anthony Quinn, coproducteur du film qui considérait ce rôle comme le plus important qu'il ait jamais interprété.  Zorba, la soixantaine, est un être tolérant, ouvert qui a parcouru le monde, souffert dans sa chair mais  saisit le bonheur quand il se présente. Zorba peut être  considéré comme l'incarnation humaine du dieu antique  Dionysos, dieu errant dans le monde grec, qui se fixe un temps dans un lieu avant de disparaître. C'est le Dieu qui permet aux hommes, dans l'ivresse, le plaisir, la danse et l'extase, de dépasser les tourments de la vie et la mort. Avec Zorba, Basil (Allan Bates) apprend la réalité du monde qui ne figure pas dans ses livres. Quant il demande à Zorba de lui apprendre à danser le sirtaki sur les ruines de la mine, il s'affranchit des contraintes matérielles, il devient un homme libre.

 

Le film bénéficie de la magnifique partition écrite par Mikis Théodorakis, qui a favorisé  la popularité de la musique folklorique grecque dans le monde. Pour le film, il  composa  la musique du sirtaki, la danse de Zorba,  créée  pour les besoins du film Crétois, inspiré de musiques traditionnelles.


zorba le grec