74U0uwqKZizcm754gitdeIzUo1_400

Looking for Richard est sorti sur les écrans en 1996, c'est la première réalisation de l'acteur américain Al Pacino.

Les vainqueurs du jour sont: Aifelle, Eeguab, Myriam, Dasola, Keisha, Syl, Thérèse.

 Comment définir Looking for Richard ? Le film  n'est ni un véritable  documentaire ni un film  de  fiction,  il mélangedans un montage très intelligent les deux genres . Dès le début du film nous  plongeons en apparence dans un reportage télévisé .  Al Pacino casquette vissée sur la tête interroge  des passants dans la rue de New York.  Que représente pour vous William SHakespeare ? la plupart des questionnés semble  ignorer l'exigence de l'écrivain jusqu'au moment où le réalisateur ébahi découvre un modeste individu qui  apparaît capable de réciter des vers entiers de l'auteur anglais. Ce citoyen est un aussi fin connaisseur de l'oeuvre de l'écrivain que des universitaires éminents ou des grands acteurs britanniques  shakespeariens ( John Gieguld et Vanessa Redgrave) que Pacino rencontre par la suite. Al Pacino continue son enquête, il  cherche  des éclairages sur la portée de l'oeuvre la plus jouée actuellement de Shakespeare : Richard III. Pourqoui ce roi bossu difforme fascine-t -il  depuis plusieurs siècles des générations de spectateurs? Richard III est un personnage terrifiant, fourbe et cruel, dévoré par l'ambition du pouvoir. Richard séduit non par son physique mais par la parole. 

Al Pacino cherche à  explorer toutes les interprétations possibles de la pièce avant de la mettre en scène.  Les acteurs sont invités  à participer à cette recherche et sont appelés à faire entendre  leur  conception des personnages  qu'ils doivent interpréter. L'interrogation sur le sens de la pièce se fait donc en partie collectivement. La caméra capte au plus près le travail sur le texte, sa richesse, sa profondeur, sa complexité. Le texte de Shakespeare est une réflexion  poétique  et humaine sur le pouvoir,  sur la souffrance, la violence des rapports humains.

Pour sa première réalisation Al Pacino, avec très souvent beaucoup d'humour, rend un parfait hommage à l'oeuvre Shakespeare. Une grande réussite.