Les_sentiers_du_desastreLe milliardaire, Monroe Hall, a arnaqué ses actionnaires et le fisc, il est maintenant traité en paria par la bonne société. Dans sa résidence transformé en bunker, ce personnage détestable se voit abandonné peu à peu par tous ses domestiques. Par miracle, une agence d'intérim  propose à Hall de lui envoyer le personnel qui lui fait défaut. En fait le dit personnel de maison est constitué par la bande de Dortmunder, le plus génial cambrioleur (du moins sur le papier ) qui souhaite faire main basse sur les inestimables voitures de collection de Hall. Les joyeux "charlots" doivent apprendre leur nouveau métier ce qui est loin d'être gagné. Dortmunder pour devenir un majordome crédible  visionne "les vestiges du jour" et  s'efforce d'imiter Anthony Hopkins. La bande doit faire face à de sérieux concurrents qui souhaitent s"en prendre directement à Monroe Hall. Le prof de musculation du milliardaire, qui l'a dénoncé au fisc, souhaite lui tordre le cou . Deux jeunes loups de la finance, aux crocs particulièrement acérés utilisent tous les moyens  pour s'emparer de la fortune de  Hall.  Sans compter que trois syndicalistes veulent faire respecter les conventions collectives  à un homme qui les a toujours bafoué.

Comme dans l'ensemble des aventures de Dortmunder, l'intrigue policière est un prétexte pour nous amuser. Le lecteur admire la minutie de la préparation des coups de génie de Dortmunder, qui deviennent dans un éclat de rire, des coups foireux. Comment la bande de bras cassés aurait-elle pu prévoir la disparition subite de Monroe Hall et l'irruption de la police qui suspecte logiquement et en premier lieu le majordome ?  A lire un jour de cafard ou un soir de déprime pour se décoincer les zygomatiques. 

 

Rivages noir.