Couv_Baudelaire_1Dans la biographie de Charles Baudelaire, il existe quelques trous. Tarek en profité pour les combler avec ce Baudelaire ou roman rêvé de E.A. Poe. Nous sommes à Paris en 1847, l'atmosphère sociale est tendue, à la veille de la révolution qui ramènera temporairement la République. Baudelaire a le spleen, il cherche l'inspiration de taverne en taverne, en absorbant de la fée verte, l'absinthe. Quand son éditeur, Poulet Malassis, lui demande de partir pour Londres dans le plus grand secret, il accepte par envie d'évasion. Il s'agit de ramener un manuscrit de la plus haute importance, qui risque de bouleverser la vie politique européenne. Baudelaire devient le le personnage central d'une intrigue qu'il ne contrôle pas, d'une histoire créée par Poe qu'il sera  amené à traduire ultérieurement. Nous sommes plongés dans un récit fantastique, fort bien écrit, mis en image par Morinière. Les dessins et la colorisation en nuances de noirs, gris et blancs, les jeux d'ombre et de lumière renforcent les côtés étranges et irréels de l'histoire. Si les plans larges, les reconstitutions des paysages sont très réussies, j'ai été très déçu par les cadrages serrés sur les personnages. Les têtes sont disproportionnées par rapport au corps. Les visages et leurs  expressions sont souvent caricaturaux. 

Malgré ces réticences,la bd est d' une lecture agréable.

 

Editions. Mosquito.