filmLa réponse à l'énigme numéro 2:

Il s'agissait de La Planète des singes de Pierre Boulle, porté à l'écran par Franklin J. Schaffner avec comme acteur principal Charlton Heston. Les brillants vainqueurs sont: Aifelle, Miriam, Keisha, Maggie, Sabbio, Lireaujardin, Tilia, Lystig, Aymeline.

 

8072329la-planete-des-singes-1968-jpgFranklin J. Schaffner. La planète des singes. 1968.

Un engin spatial américain s'est perdu dans l'espace-temps, il se pose brutalement sur une planète inconnue en 3978. Les trois astronautes découvrent que les maîtres  de cette planète sont des singes qui mettent en esclavage  des êtres primitifs : les hommes.

 

La planète des singes  est devenu une référence incontournable pour les cinéphiles amateur du genre SF. Il est adapté assez fidèlement du roman de Pierre Boulle, même s'il reprend des éléments d'une série télévisuelle "La quatrième dimension."

 L'intérêt de l'oeuvre tient à son côté fable philosophique. Le film  pose avec évidence la place de l'homme dans notre monde qui détruit sans remords toutes les espèces, les utilise comme objet d'expérience. Le film nous dit aussi que le monde s'est lancé dans des avancées technologiques sans réflexion et que la course à l'armement nucléaire peut amener à la destruction de notre planète. A la date de la sortie du film  en 1968, le monde est en pleine guerre froide entre les USA et l'URSS, la menace d'une guerre nucléaire est une réalité, la guerre du Vietnam entraîne des manifestations véhémentes. C'est l'année de l'assassinat  de Martin Luther King (4 avril 1968) et de Robert Kennedy (5 juin 1968). Le film se présente donc comme un réquisitoire de cette société déchirée par la violence et la haine raciale.  Nombreux sont ceux qui, avec juste raison, ont fait remarquer que Schaffner faisait  allusion à la situation  politique américaine. Les  conservateurs, les blancs racistes,  s'opposaient encore résolument et violemment à l'égalité raciale défendue par les démocrates.

 L'organisation des singes en castes fermées est, en effet, une présentation critique des  sociétés humaines. Les orang outangs détiennent le pouvoir politique et religieux, ils s'appuient sur des textes sacrés pour empêcher toute évolution sociale. Pour faire respecter leurs préjugés et leurs avantages ils font appel aux militaires, les gorilles. Les intellectuels et scientifiques se recrutent chez les chimpanzés ouverts au progrès, prêts à ébranler les dogmes, à faire bouger les frontières de la connaissance. 

Charlton Heston trouve dans ce film un de ses meilleurs rôles, il est assez amusant de constater que ce républicain très conservateur est ici le porte-parole de la lutte contre l'intégrisme. Le film est rondement mené sans temps mort, le rythme est soutenu par la musique de Jerry Goldsmith qui souligne les côtés surprenants et envoûtants de l'histoire. Le dénouement  différent de celui du livre reste un grand moment d'anthologie du cinéma. 

 

Aventure simiesque. Anecdote.

John Chambers, le créateur des masques des singes dirigeait une équipe de 80 maquilleurs . Entre les prises de vue et pendant les pauses les acteurs et figurants devaient absolument garder leurs masques. Au bout de quelques jours de tournage on a pu constater que lors des intermèdes les comédiens se regroupaient par caste, dans un coin du plateau les chimpanzés, à l'opposé les orang outangs et plus loin les gorilles…La planète humaine s'identifiait à la planète des singes.