9782743622718Présentation de l'éditeur:

L'inspecteur Colin Harpur est amoureux. L'élue s'appelle Denise, elle est belle, intelligente et très jeune. Elle suit un cours de danse où elle fait la connaissance de la compagne de Jack Lamb, l'indispensable indic de Harpur. Dans le milieu des truands, on commence à se poser des questions quand on voit Denise se rendre régulièrement chez Lamb, puis retrouver Colin Harpur.

Lorsque le jeune Martin Webb est tué dans une embuscade tendue par la police au cours d'un braquage, son père n'a plus qu'une idée en tête : se venger et punir ceux qui l'ont balancé. Question d'éthique. Denise est une cible toute désignée et une proie d'autant plus facile que Harpur ne lui a rien dit des dangers qui la menacent. Pas question de mélanger vie privée et professionnelle. 

Bill James signe l'un de ses meilleurs romans. Construction impeccable, causticité et humour noir, tous les ingrédients qui font du Gallois un auteur unique sont réunis.

 

Mon avis:

J'avais particulièrement apprécié "A cheval sur une tombe "  que j'avais présenté sur ce blog. Hélas je n'ai pas du tout retrouvé le même plaisir à la lecture de ce long roman qui aurait mérité des coupes sombres. Pendant 360 pages , le père de Martin Webb, Doug pas très intelligent, rumine sa vengeance: Question d'honneur familial. Pendant 360 pages, trois médiocres truands se réunissent pour réaliser un splendide casse. Pendant 360 pages, Question d'éthique, le flic Harpur ne veut pas mélanger vie professionnelle et vie privée au risque de mettre en péril la vie de sa petite copine dont il pourrait être le père. Le dénouement, vite expédié (au bout de 360 pages, l'auteur se fatigue), est attendu, sans surprise (Question de morale): les truands prétentieux ou ridicules sont éliminés (devenus encombrants pour un nouveau roman), la belle étudiante ne peut pas périr, Question de physique. Les flics sont prêts à repartir pour un nouvel épisode en même temps que quelques belles tronches de mecs du milieu (surtout quand on a la gueule de Charlton Heston). James a construit ses histoires sur le principe des séries américaines,il s'est construit une "Bible" des personnages bien typés (vêtement, habitudes, vocabulaire… Question de facilité ) qui réapparaissent de roman en roman. Ce livre est un produit, mac-do d'un écrivain bourré de talent, et c'est dommage (d'où ma rogne). Ecrire : art ou grande bouffe, Question financière.

69345977_p69345983_p