Frank_CapraUne très bonne nouvelle pour les amoureux du septième art. Deux films de Franck Capra sont à nouveau visibles dans de bonnes salles de ciné: L'extravagant monsieur Deeds et Monsieur Smith au sénat. Né en 1897, Capra est venu par hasard au cinéma, diplômé universitaire en chimie, à 25 ans il accepte de devenir gagman à Hollywood pour gagner sa vie . Il devient ensuite réalisateur à la Columbia, dirigé alors  par le tyrannique producteur Harry Cohn. Après le succès public de American Madness ,il obtient une totale liberté pour réaliser ses films.Les années trente sont une période faste pour Capra.  Ses comédies attirent les américains et sont récompensées par une pluie d'oscars. New-York-Miami en 1934 obtient les oscars du meilleur film , de la meilleure mise en scène,du meilleur acteur (Clark Gable),de la meilleur actrice (Claudette Colbert) .En 1936, Capra reçoit à nouveau l'oscar de la meilleure mise en scène pour L'extravagant Mr Deeds et en 1938,il est aussi récompensé par les oscars de la meilleure mise en scène et du meilleur film  avec Vous ne l'emporterez pas avec vous. Son nom figure en haut des affiches, parfois même avant les acteurs. Pendant le seconde conflit mondial ,il participe à l'effort de guerre en réalisant des films pour le gouvernement: Pourquoi nous combattons. Au lendemain   du conflit, Capra ne retrouve pas le succès obtenu dans les années trente. L'Amérique avait changé et ne s'intéressait plus guère aux valeurs défendues  par cet américain d'origine italienne.

Franck Capra est en effet le metteur en scène symbole du cinéma Rooseveltien. Il défend les idées du président qui a dirigé le pays pendant douze années (1933-1945). Il a une confiance, une foi absolue pour sa patrie d'adoption.  Il pense que  la crise, la dépression qui frappe le pays est passagère que l'Amérique avec l'aide de dieu sortira renforcée. Pour lui la renaissance de l'Amérique doit s'appuyer  sur ses citoyens les plus ordinaires  car ils sont les défenseurs de la démocratie, de la justice. Les héros de Capra sont issus de ces milieux modestes, car c'est du peuple que sont sortis les grands hommes qui ont façonné l'histoire du pays(Grant, Lincoln…). Et comme Roosevelt, Capra utilise une arme redoutable: la parole. Elle sert à expliquer,à rassurer le peuple américain.