Wens a la réputation d'oublier les consignes!  Alors il a décidé de s'inviter à la fête d'anniversaire de mariage de Gwenaëlle, pour porter en main propre son texte du dimanche.

 

alzheimerOublier les consignes! quelle réputation. J'en vois déjà qui s'marrent. Un mec qui bosse au contrat a obligatoirement de la mémoire, Madame!.Il apprend par coeur et le blair d'un gus est micro-ordinaté à la première vision. Dix-huit ans de mariage, les tourtereaux n'ont pas dû lésiner sur les bulles, que j'me suis dit. Ni une, ni deux, un avion pour l'extrême ouest, pour les pays de Hurlevent, du chien de Baskerville et du chien jaune . Dans ma valoche,J'ai balancé deux cirés, trois paires de bottes, une casquette de marin, des pastilles contre la toux, un pulvérisateur nasal. Paré le matelot! Je m'invite à la fiesta.

Oublier les consignes! quand tu seras chez eux :" tiens toi bien, laisse leur une part de gâteau, bois pas à la bouteille, ne fanfaronne pas, ne dis pas que les gabians de Marseille sont trois fois plus gros que leurs mouettes rieuses…". Ma daronne même avec plus de quarante ans de mariage,  elle continue à me faire la l eçon. Je plains LE moitié de Gwen parce qu'autour de vingt ans de mariage,  c'est le moment le plus pénible, la vie devient impossible: et patati, et patata…et nanani et nanana …. Après les mecs y s'blindent et deviennent sourds .

 Bon j'm'éloigne, ou plutôt j'arrive. Je fouille dans ma poche, dans toutes mes poches, pas possible j'ai oublié l'adresse. Pas de panique, je gare mon véhicule de location devant un troquet ouvert, vue sur la mer. Je quitte un de mes trois pulls marins, l'air est plutôt doux. Etonnant pour un pays aux latitudes polaires. Devant un café-arrosé, je  consulte  l'annuaire téléphonique, les Atlantiques en bras de chemises m'observent et discutent certainement en islandais, j'ai pas reconnu notre langue nationale. Je feuillette, je trouve pas. Je demande au patron s'il connaît l'avenue du Trouve- le-Nord. Lui et ses condisciples ignorent. Ce dont je suis sûr c'est qu'elle habite au 7 ter.

J'vous vois venir. Quel nase ! Il n'a qu'à téléphoner à sa femme ! J'y ai bien pensé, figurez- vous, mais actuellement elle crapahute dans les Alpilles. Je reviendrai pour le prochain anniversaire, le dix-neuvième.

Alors sur un rocher, à Daoualas, j'attends la marée haute. Je mange le cadeau des amoureux, les calissons et papalines, le livre voyageur de Clara entre les mains.

 

Ps 1: Dans l'avion du retour au dessus de Marseille, je me suis souvenu! elle habite pas Doualas , mais Quimper, Boulevard du Sextant. Pour le numéro c'est bien le 7 ter, j'avais raison au moins sur un point.

Ps 2: On dit que je ressemble à ce gars, personnellement j'trouve pas. Il est même pas de ma famille, c'est un dénommé Alzheimer.

Ps 3: Texte écrit dans le cadre de l'atelier du skriban. Merci Gwen.