gro05ll9A Londres deux américains sont trouvés assassinés, sur les murs de leurs chambres ont été tracés une même inscription: Vengeance…Les enquêteurs de Scotland Yard sont incapables de résoudre cette énigme, il est vrai que  les fonctionnaires de police ne sont pas réputés briller à travers le monde  pour leur intelligence. Heureusement Sherlock Holmes parvient à établir le lien caché entre ces deux meurtres et la colonisation de l'Utah par les Mormons….élémentaire mon cher Watson !

Une étude en rouge est le premier roman de Conan Doyle qui réunit le détective Holmes et le docteur Watson, médecin militaire rapatrié d'Afghanistan après une vilaine blessure. Watson, sensé être la narrateur, nous livre un portrait  en demi-teinte à la fois irrité et en même temps admiratif de  son co-locataire de Baker Street. Holmes est un être ignare en philosophie, littérature, astronomie, politique,  botanique…mais brillant en chimie,  anatomie et dans la pratique de sports de combats. Gratteur de violon, il a un ego particulièrement démesuré. Mais comme Watson, passé le moment d'irritation légitime, comment ne pas tomber en admiration devant les subtiles déductions de Holmes qui est capable de vous trouver l'âge de la grand mère du capitaine  (du côté de sa belle mère ) qui s'est noyée un soir de tempête du côté de Belle Ile en mer, il y a trois cent ans sans aucun témoin, sauf un goéland argentin danseur de tango…élémentaire mon cher Watson !

Un peu de crachin , une dose de smog, une tasse de thé, un verre de gin,…le bonheur assuré. Une brillante écriture. A votre santé docteur Watson.