DownloadedFileDans   La mort aux trousses (North by Northwest.1959),  Roger Thornhil, interprété  par Cary Grant est  accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis. Il est attiré dans un guet-apens, censé rencontrer un homme qui devrait l'innocenter, il a en réalité rendez-vous avec des assassins.

Sur le lieu de la rencontre, en pleine campagne, un avion chargé de sulfater les récoltes de maïs  fonce à plusieurs reprises sur lui pour l'abattre. Mais l'avion s'écrase contre un camion citerne avant d'exploser. Thornill s'empare du véhicule d'un témoin et s'enfuit. Cette séquence, une des plus célèbres du Cinéma, permet à Hitchcock de détourner les codes du film noir. 

Le personnage central du film noir, quand ce n'est pas un Privé, appartient généralement au monde de la police de la pègre ou du journalisme. Il fréquente les endroits louches, les bars fumeux, les boîtes de nuits, les hôtels borgnes. Thornhill est lui un homme respectable, un publicitaire aisé qui s'affiche dans les plus grands restaurants de New-York.

Dans le film noir, le meurtre  se perpétue la nuit, dans le bouillard, dans un endroit fermé :  une ruelle  crasseuse, un bord de quai, une chambre sordide. Le lieu de la tentative de meurtre de Thornhill est totalement différent. Il attend  son rendez-vous sous un soleil de plomb, dans la grande plaine du Middle-West américain aux horizons infinis. Hitchcock utilise les grands moyens pour tenter d'abattre Thornhill, un avion sulfateur! Il aurait été plus évident et plus efficace d'utiliser les armes classiques des personnages du film noir, de vider le chargeur d'un révolver ou d'un mitraillette sur un homme planté au bord de la chaussée.

Le film noir se nourrit de réalité sordides, Hitchcock, lui,  construit un récit invraisemblable pour notre plus grand bonheur.